Une montée en puissance fulgurante

Créée en 1987 par Ren Zhengfei, l’entreprise chinoise Huawei a connu une croissance fulgurante en à peine quelques années. Initialement spécialisée dans la fabrication de combinés téléphoniques pour le réseau fixe, Huawei se diversifie rapidement et se lance dans le secteur hautement concurrentiel des smartphones.
Le succès est au rendez-vous. L’entreprise devient rapidement un des principaux fabricants de téléphones du monde grâce à ses produits innovants et accessibles offrant un excellent rapport qualité-prix.

Miser sur l’innovation

Pour se différencier de ses concurrents sur un marché saturé, Huawei mise tout sur l’innovation. Son ambition : devenir le premier fabricant mondial de smartphones. Pour cela, l’entreprise investit massivement en recherche et développement et n’hésite pas à sortir des sentiers battus, multipliant les partenariats audacieux et les innovations technologiques.

Des troubles à l’horizon

Malheureusement, l’ascension de Huawei est mise à rude épreuve à partir de 2018. L’administration américaine accuse l’entreprise de représenter une menace pour la sécurité nationale des États-Unis, soupçonnant qu’elle facilite le cyberespionnage du gouvernement chinois. En conséquence, Huawei est inscrite sur une liste noire du commerce, ce qui punit la société en l’empêchant d’accéder aux technologies américaines essentielles.

Des sanctions lourdes de conséquences

La principale conséquence de ces sanctions est que Huawei ne peut plus utiliser le système d’exploitation Android de Google dans ses nouveaux appareils, et ce depuis mai 2019. Sans Android, Huawei est contraint de développer son propre système d’exploitation, HarmonyOS, qui peine à convaincre les utilisateurs.

Un futur incertain

L’avenir de Huawei est donc en suspens. L’entreprise a certainement les moyens de rebondir, grâce à ses investissements conséquents en recherche et développement et son prédominance sur le marché chinois. Cependant, la guerre technologique et commerciale entre les États-Unis et la Chine pourrait encore réserver des surprises.

Lire aussi   Wiko Rainbow : Le meilleur smartphone à petit budget ?

S’adapter pour survivre

L’un des enjeux majeurs pour Huawei sera de réussir à séduire les utilisateurs avec son système d’exploitation HarmonyOS. L’entreprise devra également trouver des alternatives aux technologies américaines, notamment dans le domaine des semi-conducteurs.
FAQ :

Huawei peut-elle encore utiliser Android ?

Non, depuis mai 2019, Huawei ne peut plus installer le système d’exploitation Android de Google sur ses nouveaux appareils en raison de sanctions américaines.

Qu’est-ce que HarmonyOS ?

HarmonyOS est le système d’exploitation développé par Huawei pour remplacer Android sur ses appareils. Cependant, il peine à convaincre les utilisateurs.

Est-ce que Huawei peut devenir le premier fabricant mondial de smartphones ?

Cette ambition se trouve compromise par les sanctions américaines que subit l’entreprise. L’avenir dira si Huawei arrive à surmonter ces obstacles pour atteindre son objectif.