Garmin Vivoactive HR notre test & avis sur la montre sport

Garmin nous propose une nouvelle montre connectée, à mi-chemin entre la Forerunner et le traqueur Vivosmart. Mais que vaut vraiment la Vivoactive HR ?

Prix et spécifications

Pas convaincu par le traqueur Vivosmart HR que vous trouvez trop basique ? La montre Forerunner 735 XT vous semble trop onéreuse ? La montre connectée Vivoactive HR pourrait bien être le bon choix. Commercialisée à 269.99€ sur le site officiel de Garmin, elle vient faire la jonction entre les deux précédents appareils cités. Elle est aussi disponible sur Amazon à partir de 227€ environ, ce qui la rend encore plus attractive.

Voir l'offre


Pour ce prix, quelles prestations propose la montre de Garmin ? A peu de choses prêt, on retrouve les mêmes fonctionnalités que les autres appareils connectés de la marque. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’ils sont avant tout réservés aux sportifs assidus. Si vous cherchez une montre connectée en tant que complément de votre smartphone, je vous recommande de vous orienter vers les smartwatches sous Android Wear ou Tizen. La Vivoactive HR a pour vocation d’être avant tout un compagnon sportif : suivi du nombre de pas, calories dépensées, qualité de sommeil, etc… C’est finalement plus un (très) gros traqueur d’activité qu’une montre connectée.

La Vivoactive HR est loin d'être la montre connectée la plus fine ou la plus élégante.

La Vivoactive HR est loin d’être la montre connectée la plus fine ou la plus élégante.

Pour remplir sa tâche, la Vivoactive HR est dotée d’un grand écran de 28.6 x 20.7 mm, soit environ 1.5″. Et comme à l’habitude de la marque américaine, il est de type réflectif. On a donc une dalle très sombre qui est active en permanence et parfaitement visible en plein soleil. A contrario, elle devient quasiment illisible en basse luminosité, comptant sur la présence d’un rétro-éclairage pour afficher les informations.

Le rétro-éclairage permet de garder l'écran visible même en pleine nuit.

Le rétro-éclairage permet de garder l’écran visible même en pleine nuit.

Du fait de ce gros écran, la montre présente un embonpoint certain et un design assez peu flatteur… Le boitier est en plastique et semble assez fragile, ce qui n’est pas forcément idéal pour une montre qui va subir des mouvements violents. Garmin assure néanmoins sur son site que la montre est résistance aux chocs, mais sans plus de détails. Les dimensions sont les suivantes : 30,2 mm x 57 mm x 11,4 mm pour un poids de 48 grammes environ. La Vivoactive HR est loin d’être la plus confortable pour dormir la nuit avec de telles mensurations.

La montre de Garmin est relativement épaisse.

La montre de Garmin est relativement épaisse.

 

Le bracelet est relativement large.

Le bracelet est relativement large.

Sous l’écran deux boutons en plastique permettent de naviguer dans l’interface. Celui de gauche permet de revenir au menu précédent ou d’éteindre la montre, l’autre sert à valider un choix ou accéder à la liste des sports. Le reste se passe via l’écran qui est tactile.

Les boutons physiques servent à naviguer dans l'interface.

Les boutons physiques servent à naviguer dans l’interface.

Sous la montre est situé un capteur de rythme cardiaque. Dans les entrailles de l’engin, un GPS assurera le suivi de vos parcours. Comme toujours, c’est via un module Bluetooth 4.0 que s’effectue l’appairage avec le smartphone. Les amateurs de natation seront ravis d’apprendre que la Vivoactive HR est étanche jusqu’à 50 mètres. Un altimètre est aussi intégré.

Le capteur de rythme cardiaque fonctionne en permanence.

Le capteur de rythme cardiaque fonctionne en permanence.

Malgré un look assez brut de décoffrage, la montre connectée Vivoactive HR semble très complète pour les sportifs réguliers. Il ne nous reste plus qu’à vérifier tout ça dans la partie suivante : la prise en main.

Prise en main

Compatibilité : Android 4.0.3+, iOS 8+, Windows 10

Appareil de test : Oneplus One sous Android 6.0 Marshmallow

[appbox googleplay com.garmin.android.apps.connectmobile]

[appbox appstore 583446403]

[appbox windowsstore 9nblggh20c82]

Tout comme les précédents appareils connectés de Garmin, la montre Vivoactive HR se connecte à l’application Garmin Connect afin d’afficher de façon lisible vos progrès quotidiens. Celle-ci bénéficie d’un joli look sombre rehaussé de couleurs vives. Sa prise en main est très simple et les données bien présentées. L’ayant déjà décortiquée lors de mes précédents tests, je vais donc me concentrer sur la montre en elle-même.

L'application Garmin Connect est de bonne qualité.

L’application Garmin Connect est de bonne qualité.

La Vivoactive HR utilise un OS créé par Garmin. Pas d’Android Wear ou de Tizen donc. L’avantage est qu’il est optimisé au poil pour cette montre, mais l’inconvénient réside dans le faible nombre d’applications disponibles. L’interface et son fonctionnement fait immédiatement penser à Tizen, le système de Samsung. On a un écran principal qui affiche l’heure et une barre d’activité. Ensuite, il suffit de rajouter divers cadrans (nommés “widgets”, comme sur Tizen) pour compléter l’expérience. Un bon nombre est déjà installé, la plupart servant à effectuer un suivi de vos activités sportives. Le cadran principal est une watchface que vous pouvez changer aussi selon vos goûts.

"<yoastmark

 

Certaines watchfaces sont originales.

Certaines watchfaces sont originales.

Contrairement à la Forerunner 735 XT, il y a aussi des widgets de montre connectée plus classique : agenda, contrôle de la musique, météo, etc… La Vivoactive HR peut aussi afficher vos notifications : appel entrant, mails, SMS, réseaux sociaux. Le paramétrage s’effectue directement dans l’application Garmin Connect. Bien qu’utiles, ces widgets ne sont pas aussi efficaces et bien présentés que sur Android Wear. En revanche, ceux destinés au sport sont très bien conçus.

La montre connectée possède des widgets classiques comme la météo.

La montre connectée possède des widgets classiques comme la météo.

 

D'autres widgets sont orientés vers les activités physiques, comme ici avec le rythme cardiaque.

D’autres widgets sont orientés vers les activités physiques, comme ici avec le rythme cardiaque.

Je vous propose donc maintenant de voir ce qu’il en est de ce côté-là, puisque c’est le cœur de la montre. Comme tout traqueur d’activité, le simple fait de la porter au poignet va enregistrer vos mouvements et les données associées : pas, calories, rythme cardiaque, étages gravis. Afin de tirer le meilleur parti de la Vivoactive HR, il faut enregistrer une activité (marche ou course) d’une durée de 20 minutes au moins. Elle est ainsi sensée s’ajuster au mieux à votre profil. Je vous conseille de bien procéder à cette étape, les relevés semblent en effet plus précis par la suite.

Malgré ça, certaines mesures semblent assez fantaisistes, surtout les étages gravis. L’altimètre est complètement dans les choux, ne comptez pas trop sur lui pour un suivi précis. C’est dommage puisqu’il est capable de comptabiliser les étages montés ainsi que ceux descendus. Le capteur de rythme cardiaque est heureusement plus précis, tout comme le GPS embarqué dans la montre. Notez d’ailleurs que contrairement à la Forerunner 735 XT, la Vivoactive HR ne peut pas afficher votre trajet directement à l’écran. Il faut la synchroniser avec l’application pour bénéficier du tracé. Quant au suivi du sommeil, il est assez aléatoire, me disant parfois que j’effectuais des nuits de 11h au lieu de 8h en général.

Le suivi des étages est parfois très aléatoire.

Le suivi des étages est parfois très aléatoire.

 

Le GPS permet de reporter le trajet parcouru sur l'application.

Le GPS permet de reporter le trajet parcouru sur l’application.

 

Le suivi du sommeil de la Vivoactive HR est parfois capricieux.

Le suivi du sommeil est parfois capricieux : je me suis couché ce jour-là vers minuit et pas 21h.

Voyons maintenant les activités qu’il est possible de suivre. Comme sur la Forerunner 735 XT, elles sont très nombreuses. Il n’est cependant possible d’en suivre qu’une seule à la fois, dommage pour les triathlètes. Contrairement à d’autres traqueurs, le suivi doit ici être effectué manuellement. Un inconvénient compensé par la somme impressionnante de données récoltées : vitesse, allure, temps écoulé, fréquence cardiaque, altitude, calories. Tout ça est étayé par des graphiques simples à comprendre.

Les relevés effectués par la Vivoactive HR sont nombreux.

Les relevés effectués par la Vivoactive HR sont nombreux.

 

Des graphiques viennent accompagner les données brutes pour plus de clarté.

Des graphiques viennent accompagner les données brutes pour plus de clarté.

Les sports qu’il est possible d’enregistrer sont les suivants :

  • Course
  • Vélo
  • Natation
  • Golf
  • Marche
  • Aviron
  • Paddle
  • Ski/snowboard
  • Ski de fond
  • Course en salle
  • Vélo en salle
  • Marche en intérieur
  • Rameur en salle

Il y a donc de quoi occuper les sportifs assidus ! Chaque activité propose des relevés spécifiques comme votre score au golf ou votre temps à la longueur en natation. Même si les données sont moins nombreuses que sur la Forerunner 735 XT, elles sont plus complètes que sur les traqueurs d’activités classiques. Il est intéressant de noter que vous pouvez visualiser vos progrès via un navigateur Web une fois que vous aurez créé votre compte Garmin.

Les données sont lisibles sur navigateur.

Les données sont lisibles sur navigateur.

Alors à qui se destine cette montre connectée ? Avant tout aux sportifs réguliers qui ne sont pas pour autant des athlètes accomplis. L’interface assez austère de la Vivoactive HR la conforte dans son rôle de traqueur d’activité plus que de montre connectée. Notez cependant que le marché Connect IQ fonctionne correctement contrairement à ce que j’avais constaté sur la Forerunner 735 XT. Vous pourrez donc télécharger des watchfaces et widgets en plus. Comme sur les autres OS, la qualité va du très bon au très mauvais.

Autonomie

Les montres connectées ont souvent une autonomie désastreuse et peinent à opérer plus d’une journée. Ce n’est pas le cas de la Vivoactive HR qui peut tenir environ 8 jours, tout en gardant l’écran activé en permanence ainsi que le capteur de rythme cardiaque. C’est un petit exploit en soit ! Bien sûr, tout dépend de votre usage, le GPS étant le plus gourmand en énergie. Le temps de recharge est classique, comptez deux heures pour rendre la montre opérationnelle. Jusqu’à présent, c’est la Vivoactive HR qui possède la meilleure autonomie parmi les appareils Garmin que j’ai testé.

Conclusion

7 Total Score
Une montre connectée destinée aux sportifs réguliers

La Vivoactive HR est une montre connectée qui vise avant tout les sportifs réguliers pour qui le suivi d'activité est plus important que les fonctions connectées. Son design et son interface austère sont compensés par les nombreuses données relevées ainsi que la pléthore de sports reconnus. A défaut d'être parfaite, la Vivoactive HR offre des prestations correctes pour un prix relativement attractif.

POUR
  • Ecran actif en permanence
  • Excellente autonomie
  • Gère de nombreux sports
CONTRE
  • Design peu attractif
  • Dimensions assez imposantes
  • Quelques mesures farfelues
Note utilisateur: 3.63 (2 votes)
Nous serions heureux d'avoir votre retour

Laisser un commentaire

Africa Daily News
Logo