Fitbit Blaze : notre test du tracker d’activité

Plus d’un mois après sa sortie sur le marché français, nous vous présentons en détail le nouveau tracker d’activité de chez Fitbit, le Blaze. À la fois tracker et montre, ce qui fait sa force est aussi sa grande faiblesse.

Le marché des trackers d’activité est aujourd’hui un marché porteur avec de plus en plus de marques qui s’y lancent, via des trackers spécifiques ou via des fonctionnalités disponibles sur des dispositifs comme des montres connectés. Dans le domaine des trackers, Fitbit reste l’un des leaders incontestés et il n’y a plus une année qui passe sans que ne sortent de nouveaux produits avec des évolutions plus ou moins notables.

Cette année, Fitbit propose un nouveau produit à la jonction de la montre connectée et du tracker d’activité, le Fitbit Blaze. Nous allons donc vous présenter ce produit et essayer de voir quelles sont ses qualités et ses points faibles

[priice_widget keywords= “Fitbit Blaze”]

Design & Fonctionnalités

Que retrouve-t-on dans le coffret ? 

La boite que vous allez recevoir est bleue, recouverte par un carton protecteur de couleur blanc qui montre l’accessoire. À l’intérieur, pas de fioritures, mais juste l’essentiel.

Packaging du Fitbit Blaze

Voici l’intérieur de la boite du Fitbit Blaze

La première chose que vous allez remarquer est le bracelet connecté lui-même qui prend une grande partie de la place au sein de la boite. Juste en dessous, nous retrouvons une boite un peu plus petite qui renferme le petit module qui servira à recharger votre Blaze. On reviendra sur ce module juste en dessous, mais il est accompagné par un câble qui ne s’en désolidarise pas.

Enfin, une petite documentation accompagne le tout et permet d’en savoir un peu plus sur les conditions de garantie du bracelet connecté. Comme on le disait, nous retrouvons l’essentiel, ce qu’il faut pour faire fonctionner son appareil. Si vous désirez retrouver le guide d’utilisation de l’appareil, il faudra se rendre sur le Net à cette adresse.

Le tracker est livrée dans cette boite bleue

Le tracker est livrée dans cette boite bleue

Séparément, il faudra aussi avoir un smartphone avec un compte actif sur l’App Store, le Play Store ou le Windows Store qui permettra de récupérer l’application gratuite, indispensable pour utiliser son Fitbit Blaze au quotidien.

Fonctionnalités & usages

Pour rappel, un tracker d’activité est un objet que l’on porte en permanence, ou presque, sur soi, afin de mesurer l’activité physique ou le sommeil. Il peut prendre la forme d’un bracelet, mais aussi d’un « galet » ou encore d’un bijou. Une montre connectée fait souvent office de traqueur d’activité, mais un tracker d’activité ne joue pas toujours le rôle d’une montre.

Ce tracker ressemble à une montre classique

Ce tracker ressemble à une montre classique

Dans le cas du Fitbit Blaze, nous sommes au croisement des deux objets puisqu’en plus de mesurer votre activité physique, le nouvel objet en provenance de Fitbit ressemble aussi à s’y méprendre à une montre.

D’ailleurs, et vous le verrez, le principal reproche que l’on peut faire au Blaze est de ne pas choisir entre les deux, tracker ou montre, et finalement d’opter pour un produit dont le succès, il nous semble, n’est pas garanti. Pourtant, comme on le verra aussi, le Blaze n’est pas dénué de qualité comme souvent chez Fitbit.

Comme toujours, ce bracelet fonctionne de concert avec l’application disponible gratuitement sur smartphone puisque c’est elle qui va récupérer et collecter les différentes informations que l’accessoire va vous donner. L’application s’installe sur la plupart des smartphones du marché et vous proposera en un coup d’œil vos performances quotidiennes.

En plus de vous donner l'heure, vous pouvez suivre vos performances

En plus de vous donner l’heure, vous pouvez suivre vos performances

Pour ce qui est des paramètres que le Blaze est capable de relever, nous retrouvons du classique puisqu’il compte les pas, mesure le rythme cardiaque, évalue les calories brûlées, indique combien d’escaliers vous avez montés dans la journée ou analyse la qualité de votre sommeil. Du classique donc, même si l’on aurait aimé que l’accessoire embarque un GPS pour apporter un peu plus de fiabilité aux pas effectués et aux kilomètres parcourus dans la journée.

Comme souvent chez Fitbit, le décompte des pas est plus généreux que chez la concurrence, mais rien d’extravagant non plus. À titre de comparaison, quand l’Apple Watch (portée au poignet gauche) indique que j’ai effectué 8320 pas, le Blaze (porté au poignet droit) annonce 9057 pas. Comme je suis droitier, il y a de fortes chances pour que le poignet droit ait été plus sollicité, ce qui peut justifier cet écart. On va dire que dans l’ensemble, les données relevées nous paraissent plutôt fiables et correspondent assez bien avec ce que mon autre montre connectée a relevé.

Rechargement du Fitbit Blaze

Le Fitbit Blaze se détache du bracelet pour être rechargé… pas forcément pratique

Le Blaze est aussi un appareil qui permet d’avoir l’heure en permanence, sur un écran de qualité et en couleur, rien qu’en remontant le poignet. À noter que pour le moment il existe quatre cadrans différents, qui permettent aussi de garder un œil en permanence sur les objectifs que l’on aura définis au sein de l’application. De ce point de vue, celles et ceux qui se demandent si le Blaze peut remplacer une montre, on répondra oui. Toutefois, n’oubliez pas que c’est une montre qu’il faudra recharger tous les 4-5 jours.

Parlons un peu du Fitbit Blaze plus en détail. Il est composé de deux parties, le bracelet et le tracker. Le tracker se retire du bracelet afin d’être rechargé. De ce fait, il est aussi possible de changer le bracelet et remplacer celui en élastomère fourni avec le tracker par du cuir ou du métal, ce qui lui donnera un côté plus luxueux. Bien entendu, l’ajout d’un nouveau bracelet est payant.

Suivi du rythme cardiaque sur le fitbit Blaze

Suivez votre rythme cardiaque directement sur la montre

Côté écran, nous avons du 0,75 pouce avec du LCD. Si la résolution n’a rien à voir avec l’Apple Watch, par exemple, la qualité est suffisante pour profiter de l’écran dans les meilleures conditions possible. Il sera même possible de régler la sensibilité de l’écran ou sa luminosité dans les régalages. À noter que, testé en condition ensoleillée, il n’a pas du tout été compliqué de lire l’heure sur mon poignet.

Les petites animations sont bien pensées et le tactile répond plutôt bien. En faisant glisser son doigt de droite à gauche, on se balade dans les menus et les activités et le bouton présent sur le côté gauche permet de sélectionner les éléments. On comprend assez vite comment fonctionne la montre. Les deux boutons présents sur le côté droit, pour les notifications (en haut) et les alarmes (en bas), sont moins évidents à utiliser, car l’on ne comprend pas tout de suite à quoi ils servent. Cette sensation est renforcée par le fait qu’il est possible d’obtenir la même chose en faisant glisser son doigt sur l’écran. Le point positif est que l’écran ne noie pas l’utilisateur sous une tonne d’information et qu’il est plutôt simple à utiliser.

Notifications et musique sur le Fitbit Blaze

On peut recevoir des notifications ou contrôler sa musique depuis le Fitbit Blaze

Finalement, le Blaze est assez simple à utiliser et sitôt sorti de sa boite et installé sur son poignet, il est prêt à fonctionner et vous suivre au quotidien, que ce soit durant une activité sportive, au bureau ou encore au lit.

retour au menu ↑

Prise en main

Installation

Comme souvent dans ce genre de produit, l’installation est rendue facile, car ce bracelet s’adresse à un public large, pas toujours habitué à utiliser des produits technologiques au quotidien. Si vous n’avez pas de compte Fitbit, il faudra commencer par en créer un directement depuis le site de la marque américaine (tout est écrit en français, rassurez-vous).

Synchronisation du Fitbit Blaze

Le Fitbit Blaze vous indique où aller pour récupérer le logiciel de synchronisation

Ensuite, il faudra appairer le Blaze avec son ordinateur après avoir installé un logiciel. D’ailleurs, à l’heure où nous écrivons ces lignes, il n’est pas fait mention du Fitbit Blaze sur la page de téléchargement de ce logiciel, pourtant il sera nécessaire pour la première configuration de votre bracelet connecté.

Si votre ordinateur est équipé d’une puce Bluetooth, alors il sera facile d’appairer les deux ensembles pour ensuite configurer votre bracelet connecté. Sinon, il faudra en passer par le module qui sert à recharger le Blaze et qui vient se connecter sur une prise USB de l’ordinateur. Toutefois, la démarche est relativement simple.

De même, après avoir appairé le Blaze en Bluetooth avec votre smartphone, vous pourrez effectuer la même démarche depuis l’application Fitbit de votre smartphone en toute simplicité. Dans ce cas, comme sur ordinateur, il suffit de suivre les indications qui vous seront données tout au long de la procédure d’installation.

[appbox appstore 462638897]

[appbox googleplay com.fitbit.FitbitMobile&hl=fr]

[appbox windowsstore 9wzdncrfj1xx]

L’appairage et la configuration ne sont donc pas des procédures compliquées, même s’il faudra veiller à bien respecter les différentes consignes données par l’application ou le programme sur ordinateur.

Utilisation & Application

Après avoir paramétré son appareil pour une première utilisation, la suite se passe depuis l’application. Vous mettez votre bracelet à votre poignet, vous sélectionnez dans l’application dans les paramètres de votre Blaze à quel poignet vous le porter et vous pouvez vous mettre en route.

Aperçu de l'application mobile Fitbit

Les paramètres se règlent depuis l’application Fitbit

En soi, la grande partie des réglages se déroule depuis l’application. Par exemple, vous sélectionnerez votre cadran depuis votre smartphone, de même que c’est depuis votre appareil mobile que vous allez paramétrer vos différents objectifs quotidiens (que vous pouvez faire évoluer, démarrer doucement si vous n’êtes pas un sportif du quotidien).

Depuis le tableau de bord de l’application, vous avez une vue rapide sur l’avancée de vos performances et vous vous rendrez rapidement compte si vous allez atteindre ou non vos objectifs. Sachez que l’on peut faire disparaitre des éléments du tableau de bord s’ils ne font pas partie de vos objectifs (j’ai retiré les calories absorbées par exemple). On l’avait déjà dit, mais j’aime beaucoup cette façon de présenter les résultats de ses « performances ». Un code couleur permet même de gagner en lisibilité. L’objectif sera d’arriver dans le vert, bien entendu. À noter que le tracker aussi affiche le suivi des objectifs quotidiens dans la catégorie aujourd’hui qui est la première lorsque l’on fait glisser son doigt vers la gauche sur l’écran du Blaze.

A gauche l'Apple Watch, à droite la Fitbit Blaze

Comme sur Apple Watch (à gauche), on peut voir l’évolution de son activité

En plus d’offrir un écran couleur, le tracker dispose d’un écran tactile. Celui-ci répond plutôt bien, même si l’on ne retrouve pas non plus l’ergonomie d’une Apple Watch par exemple. En slidant de droite à gauche, on navigue sur les différents menus présents sur le traqueur. On y retrouve son tableau de bord dans le menu aujourd’hui, les exercices réalisés dans la partie exercice, une partie Fitstar qui nous propose des exercices pour rester en forme, une minuterie qui sera aussi utile en cuisine que durant le sport, une section alarme qui permettra de gérer ses alarmes silencieuses et Paramètres qui permettront de modifier certains paramètres directement depuis son poignet.

Comparatif Fitbit Blaze et Apple Watch

On y reçoit aussi ses notifications

Pour retrouver les statistiques de ses performances au sein de l’application, il est nécessaire que le bracelet soit relié au Bluetooth de votre smartphone. Il existe deux types de synchronisation, une continue, plus gourmande au niveau de l’autonomie et une synchronisation manuelle qui s’effectuera à chaque fois que vous allez lancer l’application et qui sera un peu plus longue.

Si vous êtes comme moi, que vous aimeriez aussi retrouver les informations collectées par votre Fitbit Blaze au sein de l’application Santé présente sur iPhone, sachez que cela est normalement impossible. En effet, Fitbit a décidé de s’affranchir de cette fonctionnalité préférant mettre en avant son application qui joue aussi le rôle de collecteur de données.

[appbox appstore 935306292]

Toutefois, il existe des applications qui sont capables d’envoyer les données récoltées sur l’application d’Apple. Celle que j’utilise au quotidien et qui fait preuve d’une grande fiabilité s’appelle Sync Solver. Après avoir entré les identifiants de votre compte Fitbit, il suffira de temps en temps d’effectuer une synchronisation pour envoyer les données vers l’application Santé. Cette solution permet de s’affranchir de la décision prise par Fitbit.

Alarme et réveil du Blaze

On peut aussi gérer ses alarmes pour être réveiller par le Fitbit Blaze

Le Fitbit Blaze est aussi capable de vous envoyer des notifications lorsque vous avez reçu un SMS. De la même manière, le tracker vibrera sur votre poignet lorsque vous recevrez un appel. Pratique, cette fonctionnalité permet aussi de contrôler sa musique depuis son poignet, comme on peut le faire avec une Apple Watch. La fonctionnalité peut se paramétrer depuis l’application et elle fonctionne très bien.

retour au menu ↑

Autonomie

En ce qui concerne l’autonomie, Fitbit annonce 5 jours et dans les faits, cela se vérifie largement. J’ai testé le Blaze en optant pour une synchronisation continue, ce qui a tendance à être plus gourmand au niveau de la batterie. Si dans un premier temps j’ai eu tendance à avoir le réflexe de le mettre à recharger tous les 3 jours (comme pour mon Fitbit HR), j’ai ensuite essayé d’aller plus loin en déchargeant totalement l’appareil.

Au bout de 6 jours, la batterie n’était toujours pas complètement déchargée. Bon point donc pour ce Fitbit Blaze dont la recharge complète permet de tenir presque une semaine, même en synchronisation continue. Cela permet de tenir du lundi au vendredi sans avoir à se soucier de le recharger. Je tiens tout de même à préciser que je ne l’ai pas sollicité lors du suivi d’activité sportive, mais que je l’ai gardé au poignet sur des longues journées de marche.

Boitier pour le rechargement du Fitbit Blaze

Voilà le boitier qui sert à la recharge du Blaze de chez Fitbit

À noter aussi que j’ai laissé les paramètres de luminosité par défaut, ce qui fait que l’on peut encore gagner en autonomie en baissant celle-ci. De manière générale, le Blaze dispose donc d’une bonne autonomie pour un bracelet tracker comportant un écran couleur. Surtout, il est à la hauteur des promesses faites par Fitbit.

retour au menu ↑

Prix & disponibilité

Même si le public cible de Fitbit reste encore les sportifs, qu’ils soient occasionnels ou non, il suffit de se rendre sur le site de la marque pour se rendre compte que les visuels publicitaires ne mettent pas en scène que ce groupe de personnes. Avec un appareil qui tient autant de la montre que du tracker d’activité, Fitbit essaye de ratisser large et s’adresse en réalité à une clientèle plutôt variée.

Fitbit Blaze de face avec affichage de l'heure

Est-ce une montre ou un tracker ?

Pour autant, parmi les faiblesses du Blaze, on retiendra justement un positionnement un peu ambigu à un prix de 229,95 euros. Si vous êtes sportifs et que vous recherchez un traqueur d’activité, vous en trouverez de moins chers (chez Fitbit d’ailleurs) qui font tout aussi bien le travail. Si vous recherchez une montre connectée, vous en trouverez de plus belles et plus complètes, parfois moins cher, qui embarquent de quoi traquer vos activités. Toute la faiblesse du Blaze repose là-dessus. Trop cher pour un simple tracker d’activité, pas assez complète pour une montre connectée.

Pour autant, il ne faut pas tout jeter et le Blaze conviendra bien à celles et ceux qui cherchent un appareil fiable capable de les suivre de jour comme de nuit. Comme il se fait assez rapidement oublier et qu’il peut facilement durer 5 jours au poignet avant d’être rechargé, Fitbit propose là un appareil taillé pour ne pas quitter le poignet durant la semaine.

Capteur cardiaque sur le Fitbit Blaze

L’arrière de la montre avec son capteur du rythme cardiaque

Côté taille, il conviendra aux petits comme aux poignets plus gros puisqu’il existe dans 3 tailles différents. De même, si ce n’est pas la plus belle montre connectée que nous ayons vu, l’ajout d’un bracelet en cuir ou en métal peut lui donner un aspect plus « sérieux ». Comme pour le bracelet classique, le bracelet en cuir est disponible en 3 coloris différents, ce qui permet de personnaliser un peu sa montre.

À vous donc de voir quel est le budget que vous souhaitez mettre dans un tel dispositif, et s’il est plus élevé que 200 euros, alors on vous recommande chaudement cette nouveauté en provenance du géant du secteur des traqueurs d’activité. Sinon, vous pourrez toujours vous replier sur le Charge HR qui est presque 100 euros moins chers.

retour au menu ↑

Conclusion

[priice_widget keywords= “Fitbit Blaze”]

6.5 Total Score
Mi montre, mi tracker, le Blaze rate sa cible

En proposant un tracker qui a aussi tous les aspects d’une montre connectée, Fitbit propose un objet plutôt bien réalisé, mais dont on ne sait pas vraiment à qui il s’adresse. À travers ce genre d’objet, on voit que le géant américain n’entend pas se laisser prendre des parts de marché par les concurrents du segment montre connectée et on peut le comprendre. Sauf qu’en l’absence d’un OS capable d’apporter un vrai plus et d’un prix plutôt élevé pour un simple tracker (il ne fait même pas GPS), le Blaze rate peut être le coche, même s’il reste un très bel appareil. Pas certain que le Blaze connaisse le même succès que le Charge HR, mais il peut séduire celles et ceux qui cherche un traqueur fiable, capable aussi de remplacer la montre.

Note utilisateur: 4.4 (1 votes)
Nous serions heureux d'avoir votre retour

Laisser un commentaire

Africa Daily News
Logo