Une étudiante invente un robot pour jardiner sur Mars

Dans le cadre du Lemelson-MIT Prize, une jeune étudiante de l’University of Colorado Boulder du nom de Heather Hava a inventé trois dispositifs pour cultiver de la nourriture sur une autre planète. Ses créations impressionnantes lui ont rapporté 15000 dollars et seront bientôt testées dans des stations de recherche.

D’ici quelques années, la NASA envisage d’envoyer une poignée d’hommes sur Mars pour y établir une colonie terrestre. Si ce projet fou est désormais techniquement possible, plusieurs obstacles demeurent. La question de la nourriture pose par exemple problème.

La jeune Heather Hava pourrait bien remédier à ce souci avec ses trois inventions permettant de cultiver des légumes dans l’espace. Les trois dispositifs ont été présentés et récompensés dans le cadre du concours Lemelson-MIT Prize.

SmartPot, la chambre de culture spatiale

La première solution est baptisée SmartPot (SPOT) et se présente comme une chambre de culture semi-autonome. Elle permet de restituer un micro-climat propice à la croissance d’une plante en particulier, en contrôlant la température, l’humidité, l’éclairage et la ventilation à la perfection.

La fond de la cabine se présente comme un réservoir d’eau contenant également tous les nutriments nécessaires au développement du végétal. L’eau est pompée et nourrit les racines tandis que le surplus retourne dans le réservoir.

Cette chambre est équipée d’un écran affichant les données vitales de la plante en temps réel. Les informations sont envoyées vers la Terre, afin qu’une équipe puisse gérer les paramètres à distance. En cas d’urgence, les astronautes sont également avertis par une notification sur leurs smartphones pour pouvoir intervenir.

Grâce à ses dimensions compactes, ce dispositif ingénieux peut aisément être transporté vers d’autres planètes.

smart-pot

AgQ, le logiciel préventif

La seconde invention est un logiciel intitulé AgQ. Relié à des capteurs physiologiques placés sur le SPOT et sur les astronautes, ce système analyse les données afin de prévenir d’éventuels problèmes de santés sur les plantes ou sur ceux qui les cultivent. Des alertes sont envoyées, ainsi que des suggestions pour éviter les risques ou maximiser la production de nourriture.

ROGR, le robot jardinier

Enfin, la troisième création est un robot jardinier répondant au nom de Remotely Operated Gardening Rover (ROGR). Développé avec l’équipe X-HAB de la NASA, ce prototype peut être contrôlé à distance par les astronautes sur la station martienne ou depuis la Terre. Grâce à ses caméras, le robot permet d’inspecter les plantes du SPOT. Lorsqu’elles sont prêtes à être récoltées, ses bras mécaniques peuvent s’en charger directement avant de ramener les récoltes en lieu sûr.

Grâce à ces trois inventions, la nourriture pourra être cultivée sur Mars directement depuis la Terre. Les travaux d’Heather Hava ont été récompensés par un prix de 15 000 dollars. Le SPOT, AgQ et ROGR seront prochainement testés dans un environnement similaire à la planète rouge, comme la station de recherche en Antarctique ou la Mars Desert Research Station .

Que pensez-vous de cette invention ?

Nous serions heureux d'avoir votre retour

Laisser un commentaire

Africa Daily News
Logo