Le chef de l’UE soutient les droits des LGBT face à la Pologne – Africadaidly


La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a défendu les droits des LGBT jeudi 30 juillet après qu’une dispute a éclaté au sujet du refus de l’UE d’accorder des subventions aux villes de Pologne accusées de discrimination.

«Nos traités garantissent que chaque personne en Europe est libre d’être qui elle est, de vivre où elle aime, d’aimer qui elle veut et de viser aussi haut qu’elle le souhaite», a déclaré Ursula von der Leyen, dans un tweet.

«Je continuerai de faire pression pour une #UnionOfEquality. #LGBTI », a-t-elle ajouté, en utilisant l’abréviation pour lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et intersexes qui est associée aux campagnes pour l’égalité des droits pour les minorités sexuelles.

Von der Leyen est intervenu dans le débat après que des responsables polonais ont protesté contre la décision de la commission de rejeter six villes polonaises de participer à un programme de jumelage subventionné.

Les villes – qui autrement auraient pu être éligibles à de petites subventions de l’UE pour soutenir des partenariats culturels avec des communes ailleurs en Europe – s’étaient déclarées «zones sans idéologie LGBT» ou avaient adopté des déclarations de «droits de la famille» que Bruxelles considère comme discriminatoires.

L’UE refuse les subventions aux villes polonaises anti-LGBT

La Commission européenne a rejeté les candidatures de six villes polonaises à participer à un programme de jumelage subventionné en raison de leur attitude officielle envers la communauté LGBT.

Le ministre polonais de la Justice, Zbigniew Ziobro, a dénoncé cette décision comme «illégale et sans fondement» et a exhorté le Premier ministre Mateusz Morawiecki à aborder la question avec la Commission européenne afin de garantir qu’aucun financement européen ne soit coupé à l’avenir.

Mais un porte-parole de la Commission a déclaré aux journalistes que Bruxelles continuerait à utiliser les «outils à sa disposition» pour garantir que les fonds de l’UE – y compris les «fonds de cohésion» bien plus importants que la Pologne reçoit »soient dépensés conformément aux règles de l’Union européenne.

Après que des inquiétudes aient été soulevées au Parlement européen, la Commission a écrit à la Pologne en mai pour s’enquérir de la création par les autorités locales conservatrices de ce que l’on appelle des «zones sans idéologie LGBT».

L’exécutif européen travaille sur une stratégie d’égalité des LGBT qui devrait être prête d’ici la fin de l’année.