ROME – « Une prudence maximale » en Italie alors que le COVID-19 atteint un sommet mondial – Africadaidly

[ad_1]

Le gouvernement italien s’apprête à renouveler les mesures COVID-19 qui doivent expirer mardi 14 juillet. Le ministre italien de la Santé, Roberto Speranza, a déclaré qu’il adopterait une « prudence maximale », car le nombre d’infections dans le monde a atteint un nouveau sommet dimanche 12 juillet, avec un total de 220 000 nouveaux cas enregistrés.

« La bataille contre le virus n’est pas encore gagnée », a déclaré Speranza, ajoutant que « nous devons être prudents et rouvrir progressivement et uniquement lorsque cela est sûr ».

Comme l’avait demandé le président italien Sergio Mattarella, l’état d’urgence sera prolongé jusqu’à la fin de l’année.

Les masques faciaux seront toujours obligatoires dans les espaces fermés, et des scanners thermiques devront être placés dans les bureaux et les centres commerciaux.

Les discothèques et les clubs, qui devaient rouvrir le 14 juillet, resteront fermés jusqu’à au moins la fin du mois. Des contrôles seront appliqués lors d’événements publics, de festivals et de plages pour garantir le respect de la distance sociale.

Les restrictions sur les arrivées imposées jeudi 9 juillet resteront les mêmes.

Toutefois, les ressortissants de 13 pays, dont l’Arménie, Bahreïn, le Bangladesh, la Bosnie-Herzégovine, le Brésil, le Koweït, la Moldavie, la Macédoine du Nord, Oman, Panama, le Pérou et la République dominicaine, seront interdits d’entrée.

Une période de quarantaine de 14 jours est toujours obligatoire pour les Italiens revenant ou ayant séjourné dans ces pays, ainsi que pour les personnes venant des États-Unis.

(Alessandro Follis | EURACTIV.it)

[ad_2]