Le Salon de l’auto de New York est désormais entièrement annulé

[ad_1]

Ils tirent sur la fiche du Salon de l’auto de New York.

L’émission, qui se déroule généralement en avril et attire plus d’un million de participants, a été retardée jusqu’en août en raison de la pandémie de COVID-19. Mais les organisateurs disent maintenant qu’ils ne pourront pas respecter ce délai et se concentrent sur la relance du salon de l’automobile au printemps 2021.

Le Javits Center, qui abrite le salon de l’auto, est toujours utilisé comme hôpital de campagne pour les patients atteints de COVID-19. Actuellement, aucun patient n’y est traité, bien que la convention reste en «mode veille» en cas d’urgence future. La ville de New York a été particulièrement touchée par le virus, avec plus de 196 000 cas confirmés et 16 000 décès.

« Depuis le début de cette pandémie, nous avons travaillé en étroite collaboration avec le bureau du gouverneur et avec les fonctionnaires Javits pour protéger nos participants », a lu une déclaration de Mark Schienberg, président de la Greater New York Automobile Dealers Association, l’organisation qui possède et exploite le Salon de l’auto de New York. «Nous sommes extrêmement fiers du rôle que le Javits Center a joué pendant cette période difficile, et nous comprenons la nécessité qu’il reste prêt à servir.»

Schienberg a également déclaré qu’il prévoyait «une énorme demande refoulée de nouveaux véhicules dans cette région et à travers le pays». Les concessionnaires automobiles comptent généralement sur les salons automobiles grands et petits pour susciter l’enthousiasme pour les nouveaux modèles. Le NYIAS de cette année devait présenter les débuts du SUV électrique ID 4 de Volkswagen, la version de production de la première voiture de la startup EV Lucid Motors et le nouveau Bronco de Ford, entre autres.

Comme de nombreux autres salons de l’auto, le Salon de l’auto de New York a perdu un peu de son éclat, car de grands noms comme Mercedes-Benz et Audi ont précédemment décidé de ne pas participer à l’événement de cette année, et BMW s’est incliné avant le salon de 2019.

En effet, COVID-19 pourrait finir par éloigner davantage de personnes des transports en commun et du covoiturage et se diriger vers des véhicules personnels. Un récent sondage Harris a révélé que plus de 50% des personnes interrogées déclarent ne pas se sentir en sécurité en utilisant un moyen de transport autre que leur propre voiture.

[ad_2]