Vers une manifestation anti-étrangers en Afrique du Sud

Publié le 23/02/2017 à 13:14

Les habitants de Mamelodi, un des grands townships de Pretoria organisent une marche anti-étranger ce vendredi 24 Février 2017. Les ressortissants africains sont responsables, selon eux des problèmes socio-économiques tels que le chômage ou l’insécurité dans le pays.

Crédit photo: 20minutes

Depuis 10 jours, les africains non nationaux sont victimes d’attaques à Johannesburg et Pretoria. Des Nigérians qui avaient été accusés de trafic de drogue et de prostitution ont été l’élément déclencheur. Par la suite, la colère s’est étendue à d’autres communautés étrangères.

Mario Khumalo a fondé le South African First, un nouveau parti politique, enregistré en Décembre 2016. Il appelle à expulser les étrangers de l’Afrique du Sud et sceller les frontières du pays. Il dit vouloir protéger la nation de la criminalité, des drogues et de la prostitution et s’assurer que seuls les nationaux bénéficient des possibilités économiques.

Khumalo affirme que son parti est soutenu par les habitants préoccupés de Mamelodi. La marche aura lieu à la place ‘’Union Buildings’’ à Pretoria pour exprimer leur sentiment national, anti-étranger.

La diaspora africaine et les organisations de la société civile appellent les autorités du pays à rester vigilants en empêchant une telle manifestation.

Coulibaly Sadjo

 

Comments

comments