Union africaine : vers un retrait collectif de la CPI

Publié le 01/02/2017 à 11:37

L’Union africaine est favorable au retrait des pays membres de la cour pénale internationale. C’est du moins ce qui ressort du huis clos lors du sommet de l’Union qui s’est tenu du 30 au 31 janvier dernier. On parle même de retrait collectif.

Ce retrait permettrait aux membres de renforcer la Cour africaine de justice et des droits de l’homme. D’autant plus que cette décision n’est pas juridiquement contraignante pour les Etats de l’organisation continentale.

D’ailleurs, plusieurs dirigeants africains accusent la CPI de poursuites injustifiées et partisanes. Ils se plaignent aussi du fait que cette cour européenne ne juge que des leaders africains.

L’Afrique du Sud, la Gambie et le Burundi ont déjà entamé la procédure de retrait aux cours de l’année 2016. Notons que plusieurs Etats bien qu’ayant signé, n’ont jamais ratifié le statut de Rome c’est le cas des USA et de la Russie, qui sont en instance de retirer leurs signatures.

Stéphanie Kouassi (avec BBC)

Comments

comments