Union Africaine : Présidence de l’Union africaine: le Tchadien Faki Mahamat annonce sa candidature

Publié le 09/01/2017 à 12:41

Le ministre tchadien des Affaires étrangères Moussa Faki Mahamat a annoncé dimanche sa candidature à la présidence de l’Union africaine au chef de l’Etat burkinabè Roch Kaboré, au cours d’une audience au palais présidentiel Kossyam.

Le Tchadien Mahamat qui a présenté sa candidature pour être président de la Commission de l’Union africaine, dont la désignation est prévue fin janvier, dit être “conscient des défis” auxquels l’organisation fait face aujourd’hui.

“Aujourd’hui, les terroristes et les groupes djihadistes dans le sahel, dans la corne de l’Afrique, en Libye sont une menace sérieuse pour la stabilité du continent”, a reconnu le chef de la diplomatie tchadienne pour qui “sans la paix et la stabilité on ne peut engager aucun programme de développement”.

Crédit photo : L’Opinion.fr

Selon lui il faut opérer “des reformes pour adapter (les) instruments pour faire face aux défis qui sont très mouvants et surtout positionner (le) continent qui doit affirmer son identité culturelle et faire en sorte que l’Afrique occupe toute sa place dans la gouvernance internationale”.

Il a souhaité que l’Afrique ait “sa place dans le Conseil de Sécurité des Nations unies puisque les 2/3 des dossiers qui sont actuellement sur la table du Conseil sont des dossiers qui concernent le continent”.

Le ministre tchadien des Affaires étrangères Moussa Faki Mahamat dit s’appuyer sur son expérience pour présenter sa candidature et pense pouvoir incarner le leadership dont l’Union africaine a besoin.

 

Le Tchadien Mahamat qui a présenté sa candidature pour être président de la Commission de l’Union africaine, dont la désignation est prévue fin janvier, dit être “conscient des défis” auxquels l’organisation fait face aujourd’hui.

“Aujourd’hui, les terroristes et les groupes djihadistes dans le sahel, dans la corne de l’Afrique, en Libye sont une menace sérieuse pour la stabilité du continent”, a reconnu le chef de la diplomatie tchadienne pour qui “sans la paix et la stabilité on ne peut engager aucun programme de développement”.

Selon lui il faut opérer “des reformes pour adapter (les) instruments pour faire face aux défis qui sont très mouvants et surtout positionner (le) continent qui doit affirmer son identité culturelle et faire en sorte que l’Afrique occupe toute sa place dans la gouvernance internationale”.

Il a souhaité que l’Afrique ait “sa place dans le Conseil de Sécurité des Nations unies puisque les 2/3 des dossiers qui sont actuellement sur la table du Conseil sont des dossiers qui concernent le continent”.

Le ministre tchadien des Affaires étrangères Moussa Faki Mahamat dit s’appuyer sur son expérience pour présenter sa candidature et pense pouvoir incarner le leadership dont l’Union africaine a besoin.

Alerte Info

Comments

comments