Tunisie : bras de fer entre le gouvernement et les manifestants de Tataouine

Publié le 22/05/2017 à 13:25

Les militaires tunisiens ont tenté de repousser une foule de manifestants par des tirs de sommation, samedi 20 Mai. Ces derniers ont réussi malgré tout à fermer la station de pompage de pétrole d’EL KAMOUR dans la ville de Tataouine (sud de la Tunisie).

crédit photo : radio tataouine

La grève ne concerne pas les boulangeries, les hôpitaux et les écoles primaires car les élèves passent les examens. Mais des sit-in se tiennent depuis près d’un mois dans le secteur d’El-Kamour. Les habitants de la région réclament 70% des emplois et une meilleure répartition des richesses. Les manifestants ont fini par fermer la station après 48h d’ultimatum données au gouvernement. Une réunion d’urgence a eu lieu entre le chef du gouvernement et les ministres de l’Intérieur et de la Défense. Le gouvernement a envoyé la Garde nationale pour soutenir l’armée et ré-ouvrir la station de pompage.

Coulibaly Sadjo

Comments

comments