femme

Les épouses des Présidents de l’Afrique de l’Ouest et du Sahel sont dans la capitale Ivoirienne. Elles se retrouvent pour la traditionnelle conférence des premières dames d’Afrique de l’ouest et du sahel. Cette année, le thème qui les réunit est : « la lutte contre le travail des enfants et l’autonomisation des femmes ».[caption id="attachment_3522" align="alignright" width="300"]...

Une journée entière consacrée à sensibiliser sur « l’amélioration de l’image de la femme dans les médias ». Une idée du bureau de l’Unesco à Abidjan et qui a rassemblé ce vendredi 26 mai 2017 à Abidjan, des acteurs du secteur des médias, des autorités gouvernementales et la société civile.  Compte rendu.Cette journée-sensibilisation s’est articulée autour des 2 panels...

Adieu tresses, défrisages et lissages brésiliens. L’heure est au « Nappy ». De plus en plus de femmes africaines affichent leurs cheveux crépus pour revendiquer leur identité. A Lomé, Noelie Falone Alognon fait figure de pionnière de cette mouvance. Et elle le revendique. Jusqu’aux cheveux.  Portrait« Beauty Nap », le nom est bien connu de la communauté des Nappy au Togo. Il...

32 degrés à Libreville. Un quartier de la ville de Danané (ouest de la Côte d’Ivoire). A quelques encablures d’une école primaire, un site où trainent de grosses pierres.Sur ce chantier à ciel ouvert et au relief accidenté, une vingtaine de femmes de tous âges, s’activent : Ce sont les « concasseuses de Libreville ». Armées de marteaux à crosse métallique, elles passent...

L’actrice ivoirienne Naky Sy Savané, une des vedettes du 25e Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), défend la femme africaine à l’écran mais aussi dans la vie. "Je ne parlerai pas tant que mon avocat ne sera pas là. Comme quoi, il ne faut pas se fier aux apparences!" plaisante-elle à propos de son rôle dans "Frontières", en compétition au Fespaco,...

La parité est une vue de l'esprit autant pour les féministes que pour les gouvernants ! Attention à ne pas foncer dans le tas. 28 ministres dont six postes attribuer aux femmes. Je suis d'accord, c'est plutôt mince...Mais si je m'appuie sur le fait que la nomination d'un membre du gouvernement par principe est totalement arbitraire, je ne suis pas choquée. Rien n'oblige le Chef du gouvernement...