Sénégal : les professionnels de la presse réclament une revalorisation salariale

Publié le 04/05/2017 à 15:44

Les représentants des médias ont marché, ce mercredi 3 mai à Dakar. Ils réclamaient de meilleures rémunérations. Pour la journée mondiale de la liberté de la presse, les professionnels du secteur ont choisi de miser sur le volet économique de leur métier.

crédit photo : L’express

Sans se voiler la face, ils ont admis que les problèmes économiques mettent un frein à la liberté de la presse. « Des journalistes n’ayant pas de salaires ou restant plusieurs mois sans rémunération sont “facilement corruptibles » a déclaré Amadou Bamba Kassé, de l’Agence de presse sénégalaise (APS).

Les journalistes exigent que les autorités revalorisent leur rémunération, pour leur permettre de vivre avec dignité et de pouvoir exercer leur métier comme ils l’entendent.

A cela s’ajoute, un plan national de financement pour la presse, un meilleur partage des ressources publicitaires et l’adoption du nouveau Code de la presse. A la fin de cette marche, les organisateurs ont remis un mémorandum aux autorités.

Stéphanie kouassi

Comments

comments