Santé: l’addiction aux jeux vidéo, désormais maladie mentale selon l’OMS

Publié le 21/06/2018 à 10:34

L’addiction aux jeux vidéo a été reconnue, jeudi 14 juin 2018, par l’Organisation mondiale de la santé comme une pathologie mentale. Faute d’éléments « probants« , cette déclaration créé au sein des professionnels de la santé mentale, une polémique.

ADN-Jeux-vidéo

Photo: Pixabay

Rangée désormais dans la classe des maladies à identifiant CIM-11 de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’addiction aux jeux vidéo est déclarée maladie mentale. C’est par définition une maladie qui se présente sous trois principaux symptômes. Il s’agit chez les personnes atteintes, de perdre leur contrôle, d’accorder une primauté au jeu au détriment d’autres activités et de s’y accrocher en dépit des conséquences néfastes sur sa productivité.

Shekhar Saxena, directeur du département de la santé mentale au sein de l’OMS estime que l’inclusion de l’addiction aux jeux vidéo dans la CIM-11 permettra aux pays de s’outiller à la prévention de cette pathologie. « Nous sommes convaincus que nous avons pris la bonne décision » a t-il déclaré.

Par ailleurs, cette décision de l’OMS ne croise pas l’assentiment de certains professionnels de santé, estimant l’insuffisance d’éléments probants à la classification de cette insuffisance au rang des maladies dites mentales. D’après l’OMS, 2 à 3% des joueurs de jeux vidéo développent une addiction.

Luc KOUADE

Comments

comments