Santé : Des mesures préventives pour faire barrière à la fièvre de Lassa

Publié le 06/02/2018 à 15:10

Depuis le début de l’année 2018, la fièvre de lassa sévit dans l’ouest Africain. Plusieurs cas de morts liés à cette maladie ont été enregistré dans certains pays d’Afrique de l’Ouest. Aucun cas de fièvre de lassa n’a été enregistré en Côte d’Ivoire selon le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, mais elle n’est pas à l’abri à cause des flux de personnes qu’enregistre notre pays avec ses voisins. La prudence est de mise.

La fièvre de lassa est une fièvre hémorragique  causée par un arénavirus nommé virus de Lassa, proche de la fièvre de l’Ebola. Le virus se transmet par contact avec des urines ou excréments d’un rongeur domestique de type mastomysc.

Les symptômes au début de la maladie sont semblables à ceux du paludisme (la fièvre, les céphalées, les douleurs musculaires générales).

Dans un communiqué dont nous avons reçu copie, le ministère ivoirien de la santé invite la population à respecter  des mesures de préventions pour barrer la route à cette maladie :

  • Laver les ustensiles de cuisine à l’eau propre et au savon, les conserver à l’abri des rongeurs
  • Tenir hors des habitations les déchets et ordures ménagères
  • Eviter de manipuler et consommer des rongeurs
  • Eviter tout contact avec les urines et les excréments des rongeurs
  • Eviter de manipuler le sang, l’urine, la salive de toute personne présentant une fièvre avec ou sans saignement
  • Lutter contre la présence des rongeurs dans les lieux d’habitation et tout lieu recevant du public

Le ministère recommande à toutes personnes qui constatent les différents symptômes cités plus haut de “se rendre immédiatement dans un centre de santé le plus proche pour une prise en charge”.

Sandrine Kouadjo

Comments

comments