Rwanda : 200 policiers radiés

Publié le 07/02/2017 à 16:05

Selon un rapport rendu public, le lundi 6 février 2017 par Associative Press, 200 policiers ont été radiés pour corruption. Le gouvernement Rwandais a adopté une politique rigoureuse contre la corruption dans le pays.

crédit photo: The new times

Le porte-parole de la police Theos Badege a affirmé qu’il n’y aurait aucune pitié envers les agents corrompus. Vendredi 3 février, le chef de l’Etat Paul Kagamé présidait une réunion à son cabinet. C’est à cette occasion que cette mesure a été entérinée.

L’initiative du Rwanda a été saluée par la communauté internationale, notamment pour les mesures prises à l’encontre des fonctionnaires corrompus. Selon le dernier sondage de Transparency International, le Rwanda est le troisième pays le moins corrompu d’Afrique subsaharienne. Le Botswana est en tête du classement.

« L’année 2016 a montré que dans le monde entier, la corruption systémique et l’inégalité sociale se renforcent mutuellement, conduisant à une désillusion populaire vis-à-vis du monde politique fournissant un terreau fertile à la montée des politiciens populistes », conclut Transparency International dans le rapport son rapport annuel.

 

Stéphanie Kouassi

Comments

comments