Robert Mugabe a démissionné

Publié le 21/11/2017 à 20:39

Robert Mugabe n’est plus président de la République du Zimbabwe. Il a démissionné ce mardi 21 novembre 2017. Retour sur l’épilogue des 37 ans de gouvernance du doyen des chefs d’États africains.

Tout commence le 6 novembre. Robert Mugabe limoge le vice-président Emmerson Mnangagwa. Selon des sources proches du dossier, le président veut positionner son épouse, Grâce Mugabe, après son départ. Cette décision suscite des mécontentements au sein de la population qui entame des manifestations, notamment dans la capitale Harare.

Ces soulèvements sont encouragés par l’armée et l’association des vétérans de la lutte pour l’indépendance. Tous demandent la démission du président.

Le 15 novembre, l’on apprend que Mugabe est aux mains des militaires zimbabwéens. Assigné en résidence surveillée. Le général Sibusiso Moyo annonce à la télévision nationale que l’armée ne mène pas un coup d’état contre le gouvernement. Elle veut juste contrôler les rues afin « d’éliminer des criminels proches du président Mugabe ». Cependant, des pressions sont faites pour que le président rende le tablier.

Quelques jours plus tard, on annonce une déclaration télévisée en direct du chef de l’État. Mais, alors que tout le monde attend sa démission, Mugabe annonce que « le congrès (du parti au pouvoir, ndlr) doit se tenir dans les prochaines semaines. » avant d’ajouter « J’en présiderai les débats».

Le parlement zimbabwéen envisageait donc d’entamer une procédure pour sa destitution. C’est dans ce contexte que Robert Mugabe leur a fait parvenir une lettre ce 21 novembre 2017, dans laquelle il annonce sa démission. Clap de fin.

 

Sandrine Kouadjo

Crédit photo : enca.com

Comments

comments