Retrait de la CPI : la justice sud africaine dit non au gouvernement

Publié le 22/02/2017 à 16:56

Ce mercredi 22 février, la justice sud africaine a jugé illégale la décision du gouvernement sur le retrait de la CPI. Selon la haute cour de justice de Pretoria, cette décision n’a pas été prise selon les procédures légales. Le gouvernement devait soumettre au préalable cette résolution au parlement avant toute validation.

crédit photo: Rfi

Le tribunal s’est prononcé sur la forme de la démarche du gouvernement. Il n’a cependant pas jugé la légalité proprement dite du retrait de la CPI.

«La décision du gouvernement de signifier au secrétaire général de l’ONU son retrait de la CPI sans avoir obtenu l’aval du Parlement est inconstitutionnelle et invalide», a tranché le juge de Pretoria, Phineas Mojapelo. La cour demande donc le retrait immédiat des « notifications dès que possible ».

En octobre 2016, le gouvernement sud-africain avait annoncé sa décision de quitter la CPI. Cette décision fait suite à une polémique causée par son refus d’interpeller sur son sol le président soudanais Omar el-Béchir, poursuivi pour génocide et crimes contre l’humanité.

Comme l’Afrique du Sud, la Gambie à elle aussi décidé de se retirer. Mais avec le régime de Adama Barrow, elle a fait volte face.

Stéphanie Kouassi avec Jeune Afrique.

Comments

comments