RDC: le chef de la secte Bundu Dia Kongo s’est évadé de prison

Publié le 18/05/2017 à 12:30

Ne Muanda Nsemi, député et chef du mouvement politico-mystique Bundu Dia Kongo (BDK) s’est évadé de la prison de Makala à l’aube du mercredi 17 Mai. Le plus grand centre pénitencier de Kinshasa a été attaqué par ses partisans, selon le ministre de la justice congolais Alexis Thambwe Mwamba.

crédit photo: Africa243.com

Des échanges de tirs entre assaillants et gardes pénitentiaires de la prison centrale ont eu lieu à 4h du matin (3h GMT). Le bureau du directeur de la prison et son véhicule ont été incendiés, le chef de la police grièvement blessé a été évacué, selon les explications du ministre de la justice.

Le gourou Ne Muanda Nsemi ainsi qu’une cinquantaine d’autres détenus parmi ses adeptes sont en cavale. ‘’La police poursuit les assaillants”, a déclaré le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende. Le chef de la secte avait appelé à l’insurrection contre le pouvoir de Kabila en début d’année. Son mouvement qui prône la scission du Kongo-Central (province de l’Ouest de la RDC) avait appelé la population locale à en chasser les “non-originaires’’. Il est accusé d’avoir mené une série d’attaques meurtrières contre des symboles de l’État.

Cette évasion de la prison de Makala survient le jour de la « la journée nationale de la libération ». Le 17 mai est un jour férié en RDC il commémore la chute de Mobutu et l’arrivée au pouvoir de Laurent Désiré Kabila, père de l’actuel président.

Coulibaly Sadjo

Comments

comments