RDC: l’appel à la Journée ville morte relativement suivi

Publié le 04/04/2017 à 10:24

 

Pour protester contre le blocage du dialogue politique, plusieurs partis politiques ont lancé un appel à observer une journée ville morte. Les trois principales villes de la RDC ont répondu favorablement à cet appel, ce lundi 3 avril 2017.

crédit photo : rfi

Villes calmes, commerces fermés avec moins d’embouteillages que d’habitude. Les villes de Kinshasa et de Lubumbashi ont tourné au ralenti tandis que celles de Mbujimayi (fief de l’opposition) et Kananga ont été complètement désertes. Marchés et banques étaient fermés jusqu’à la mi-journée. En revanche dans les villes de Kisangani, Goma et Mbandaka, L’appel a été moins suivi. Les habitants ont vaqué à leurs occupations comme d’habitude.

Les partis politiques contre la majorité présidentielle entendent protester contre le blocage du dialogue politique depuis l’accord du 31 décembre. Le président Joseph Kabila doit recevoir, aujourd’hui mardi, des représentants des deux camps. L’objectif de cette rencontre est de trouver une solution pour pallier à ce ralentissement de processus.

Chica Ehoueu avec RFI

Comments

comments