RDC : 48 heures chrono pour trouver un premier ministre

Publié le 05/04/2017 à 17:07

 Le chef de l’État congolais, Joseph Kabila a annoncé, ce mercredi 5 avril 2017, devant le Congrès, la nomination un nouveau chef du gouvernement. Celui-ci devrait être connu d’ici 2 jours.

Crédit photo : voaafrique

Suivant l’accord de la Saint-Sylvestre qui peine à être mis en œuvre, ce nouveau Premier ministre devait être proposé par le Rassemblement, la principale plateforme de l’opposition congolaise.

Mais du côté de Kabila, on exige que ce regroupement politique présente une liste de trois candidats pour le poste. Les adversaires de Kabila ne voient pas les choses de cet œil. Pour eux, un seul candidat : Félix Tshisekedi. Ce dernier est par ailleurs contesté par quelques membres dissidents.

Conscient de relatives divisions au sein du rassemblement, le président Kabila a tranché. « J’invite le Rassemblement à surmonter ses querelles intestines et à harmoniser les vues sur la liste des candidats [au poste de] Premier ministre ayant le profil requis et convenu, comme souhaité depuis plusieurs mois ». A t-il déclaré.

Le président demande l’adoption d’une loi et l’accélération des négociations pour désigner une personnalité consensuelle. C’est un poste stratégique puisqu’il a pour fonction de surveiller la bonne application de l’accord entre la majorité et l’opposition et de s’assurer que le pays aille bien aux élections d’ici la fin de l’année 2017.

Stéphanie avec Jeune Afrique

Comments

comments