Pénurie d’électricité : Le Ghana se tourne vers le solaire

Publié le 30/03/2017 à 13:30

Le gouvernement ghanéen a annoncé ce mercredi 30 mars 2017, le lancement d’un grand projet de panneaux solaires. Nana Akufo-Addo est bien décidé à remettre sur pieds le secteur de l’énergie, en le libéralisant et en revigorant un programme solaire ambitieux.

crédit photo: Eco green energy

Le président ghanéen tient à développer le secteur énergétique. Son budget 2017 prévoit un programme ambitieux en matière d’énergies renouvelable. L’objectif est de fournir 2 à 3% de la production nationale et d’approvisionner en énergie solaire 38.000 foyers dans des collectivités « hors réseau ».

Les pénuries d’électricité qui frappent régulièrement le pays depuis les années 1980 ont largement empiré ces 5 dernières années. La politique énergétique de l’ex président John Dramani Mahama a laissé une grande dette au pays, a déploré le nouveau président du Ghana, Nana Akufo-Addo.

Cette dette s’élèverait à 2,4 milliards de dollars (2,2 milliards d’euros). Cette situation financière « constitue l’obstacle majeur à l’accès des Ghanéens à une électricité fiable et bon marché », a déclaré le chef de l’État.

Le gouvernement ghanéen espère que la population adhérera plus massivement à ce projet de panneaux solaires pour équiper les foyers et les entreprises.

D’ici à décembre 2017, une entreprise britannique, Blue Energy, prévoit de construire une énorme centrale solaire d’une capacité de 155 mégawatts dans l’ouest du Ghana. Le ministre de l’Énergie, Boakye Agyarko, quant à lui s’est fixé pour objectif d’alimenter tous les ministères à l’énergie solaire et a promis « d’augmenter la cadence ».

Stéphanie Kouassi

 

Comments

comments