Nigéria : Yemi Osinbajo à nouveau dans la peau du chef de l’État

Publié le 26/07/2017 à 10:20

Yemi Osinbajo, vice premier ministre du Nigeria, va à nouveau assurer l’intérim du chef de l’État nigérian, Muhammadu Buhari. Depuis plus de deux mois, le vice-président se charge des missions délégué par le président de la république.

Yemi Osinbajo, en boubou à droite (sur la photo) de D. Trump

Osinbajo assure la continuité, dans un contexte où le Nigeria vit la pire crise économique de son histoire du fait de la chute des cours du baril de brut, principale source de recettes publiques et de devises.

Dans un pays où s’accumulent les rivalités ethnico-religieuses et où le nord-est et le sud du pays subissent les attaques périodiques de Boko Haram et d’autres groupes armés.

D’après la Constitution, le vice-président dispose d’un pouvoir très relatif. S’il participe à toutes les réunions du cabinet présidentiel et aux différents conseils traitant de la sécurité, de la défense et de l’économie nationale, son rôle se limite généralement aux missions que lui délègue le président élu.

Yemi Osinbajo, âgé de 60 ans est avant tout un magistrat au CV kilométrique. Diplômé de la prestigieuse London School of Economics.

Il est ensuite responsable du département de droit public à l’université de Lagos, procureur général, puis ministre de la Justice de l’État de Lagos… Fin 2014, Muhammadu Buhari, alors candidat à la présidentielle, justifiait le choix de son vice-président par ses compétences professionnelles, sa réputation d’homme intègre et ses convictions religieuses.

Stéphanie Kouassi avec Jeune Afrique

 

Comments

comments