Nigéria : Muhammadu Buhari reçoit les 82 lycéennes libérées par Boko Haram

Publié le 08/05/2017 à 16:51

Les 82 lycéennes de Chibok, libérés ce samedi 6 mai 2017, ont rencontré le président nigérian le dimanche 7 mai à la présidence à Abuja. Pendant plus de trois ans, elles avaient été gardées en captivité par le groupe terroriste Boko Haram.

C’est dans des bus de l’armée nigériane qu’elles ont rejoint la villa présidentielle d’Abuja à 18.00 GMT, a constaté un journaliste de l’AFP. La rencontre entre Muhammadu Buhari et les ex-otages a été brève. Le président nigérian, très heureux, de l’arrivée des jeunes filles, a promis faire tout ce qui est nécessaire pour qu’elles soient réintégrées dans la société. Il a aussi promis que la présidence veillera elle-même à cette réintégration.

« Je crois d’ailleurs que ça a déjà commencé : elles ont repris pied dans la liberté, elles sont de retour à Abuja… Je suis sûr qu’elles ont pu se changer, qu’elles ont reçu une attention médicale, et des conseils psychologiques », a déclaré Abba Kyari, porte-parole du président du Nigéria.

Le 4 avril 2014, 276 filles avaient été enlevées dans leur lycée par la secte Boko Haram. Elles ont été relâchées le samedi 6 mai 2017, en échange de la libération membres de Boko Haram détenus, a expliqué la présidence. Selon certaines sources, il s’agit de trois commandants tchadiens de la faction dirigée par Abubakar Shekau.

110 lycéennes sont encore aux mains de leurs ravisseurs. Selon Amnesty International, ce sont des milliers d’hommes et de femmes qui seraient encore aujourd’hui captifs de Boko Haram.

 

Chica Ehoueu

Comments

comments