Musique: le Jazz, facteur de rapprochement racial

Publié le 01/06/2018 à 11:56

Jeudi 31 Mai 2018. Le « Thirsty Thursday » mensuel de l’Association ivoirienne des alumni des programmes Américains, US Alumni Côte d’Ivoire (USACI), s’est tenu au centre Andrew Young, sis au Plateau. Le thème retenu pour cette session « Le jazz comme facteur de rapprochement des blancs et des noirs aux Etats Unis  ».

ADN-Thirsty thursday-jazz

Photo: Linfodrome

A l’issue de cette rencontre le 31 mai 2018, le professeur Antoine Tako,  président de « Abi-Jazz« , a rappelé les origines du style musical, en faisant mention des penchants engagés du jazz. Notamment, la lutte contre la ségrégation raciale aux Etats-Unis. Il a également souligné le rapprochement entre les générations qu’a insufflée la musique jazz.

A sa suite, Alex Kipré, journaliste a Fraternité Matin s’est penché sur les aptitudes de la musique à rassembler les peuples «là où la politique a échoué».

Faisant à son tour un rapprochement entre Zouglou et Blues, Moussa Sangaré, enseignant a l’Institut pédagogique national de l’enseignement technique(IPNET) a fait l’apologie de la musique jazz à l’instar de ses prédécesseurs.

Aux sorties de cette session du « Thirsty Thursday« , rendez-vous a été donné aux amateurs de Jazz, le 29 Juin 2018, pour un autre moment de partage.

Ange Tieffi

Comments

comments