Mémorandum de Dialogue Stratégique (MDS) : L’heure est au bilan

Publié le 05/07/2018 à 06:55

Lancé il y a 2 ans, le MDS, partenariat AFD-CI pour la formulation et la mise en œuvre de politiques publiques, est déjà porteur de fruits. C’est en tout cas l’information majeure révélée par Laurent CORTESE, Mihoub MEZOUAGHI  et Cécile VALADIER, à la presse ivoirienne. La rencontre s’est tenue  le mercredi 4 juillet 2018 dans les locaux de l’AFD d’Abidjan.

Pendant un peu plus d’une heure, les relais médias ont été instruits sur le mécanisme du MDS, ses acquis en Côte d’Ivoire mais aussi sur  l’action de l’AFD dans le pays.

Redynamisation de la recherche scientifique, établissement d’un dialogue entre chercheurs et décideurs ivoiriens afin de construire des politiques de développement plus performantes, appui à la création (collecte et traitement) de données fiables, ainsi pourrait-on résumer les réalisations du MDS en Côte d’Ivoire.
Avec un investissement global, dans ce cadre, de 530,4 millions de FCFA (809 811 euros), l’AFD et par delà la France s’est une nouvelle fois révélée être un partenaire de taille de la Côte d’Ivoire dans sa marche vers le développement.
D’ailleurs, revenant sur les raisons du choix du pays (premier à expérimenter le MDS) pour la mise en œuvre de ce partenariat plutôt sélectif (moins d’une dizaine de bénéficiaires dans le monde), Mihoub Mezouaghi a indiqué que « La Côte d’Ivoire est un partenaire clé de la coopération française. L’AFD est aujourd’hui présente dans une centaine de pays où nous n’avons pas la capacité ni la volonté de mettre en œuvre ce type de dispositif. Et on le fait forcément dans des pays où nous avons une activité, une proximité forte  ».

Comments

comments