Mali : « Au moins 10 détenus » exécutés en 2016, selon Human Rights Watch

Publié le 25/01/2017 à 11:12

En 2016, « au moins 10 » détenus ont été exécutés par les forces de sécurités maliennes, en raison de leur appartenance à des groupes islamistes. Des détenus sont pour la plupart d’origine Peul.  C’est ce que relève un rapport de Human Rights Watch rendu public ce mardi 24 janvier 2017.  

Crédit photo : Reuters

Selon l’ONG Internationale, les soldats maliens ont aussi torturé ou maltraité une vingtaine d’individus. Ses abus ont été soulignés dans presque tous les cas, « lors d’interrogatoires ad hoc dans les deux premiers jours de la détention, et ce en dépit du fait que les soldats ne sont pas autorisés à interroger les détenus ».

«  Dans plusieurs cas, des officiers, dont un lieutenant et un capitaine, étaient présents quand les exactions ont été commises », indique Human Rights Watch qui reproche reproche aux autorités d’avoir fait « peu d’efforts pour enquêter sur ces violences et demander des comptes aux responsables de tels actes ».

L’ONG invite cependant les autorités maliennes à « prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger et assurer la sécurité des civils » en rappelant que « les individus qui commettent délibérément des violations graves du droit de la guerre peuvent être poursuivis pour crimes de guerre ». Le Mali est signataire du Statut de Rome de la cour pénale internationale.

Stéphanie Kouassi (Avec Alerte Info)

Comments

comments