Mali: 67 soldats tués et 105 blessés, de juillet à décembre 2016

Publié le 16/01/2017 à 15:48

De juillet à décembre 2016, 67 soldats maliens ont été tués et 105 autres blessés, au cours d’attaques menées par des groupes islamistes armés dont Ansar Dine, a indiqué le secrétaire général de l’ONU dans un rapport.

crédit Maliweb.net

Selon le rapport, les groupes ont usé de “tactiques complexes, de véhicules piégés conduits par des kamikazes, de bombes d’accotement et d’obus de mortier”.

Au cours de la même période, 16 Casques bleus de la Mission de l’ONU dans le pays (MINUSMA) ont été tués et 57 blessés.

Le Mali est régulièrement confronté à des attaques contre ses forces de sécurité (armée, police et autres) menées par des groupes islamistes qui se sont installés dans le Nord du pays, profitant de la rébellion début 2012 du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA, mouvement armé Touareg).

Ces groupes qui ont été en grande partie chassés à la suite d’une intervention militaire internationale (de la France en particulier), subsistent encore dans certaines zones, et n’hésitent pas à s’en prendre également aux forces étrangères présentes dans le pays.

En 2016, le Centre du Mali, longtemps épargné par les attaques armées, a été régulièrement touché.

Alerte info

Comments

comments