MainOne autorisée à construire un quatrième câble sous-marin en Côte d’Ivoire

Publié le 23/04/2018 à 16:09

La construction d’un quatrième câble de connexion virtuelle se précise en Côte d’Ivoire. MainOne, fournisseur nigérian de services de télécommunication et de solutions réseaux, a reçu du ministère ivoirien de la communication, de l’économie numérique et de la presse, la licence C1B l’autorisant à déployer son infrastructure numérique en Côte d’Ivoire.

ADN-MainOne_Cotedivoire

Dapo Oshinusi, Pca de MainOne (au centre) recevant du ministre ivoirien de la Communication, de l’Economie Numérique et de la Poste (MCENP), Bruno Koné, la licence C1B, Crédit: Service de communication du MCENP

L’opérateur nigérian de services de télécommunication et de solutions réseaux, MainOne, a reçu à travers son président du conseil d’administration, Dapo Oshinusi, la licence C1B des mains du ministre ivoirien de l’économie numérique, Bruno Nabagné KONE.

Cette autorisation fait suite à l’annonce, lors de la huitième édition du Forum africain sur l’appairage et l’interconnexion (AfPIF) tenu en août 2017 à Abidjan, du déploiement sur la Côte d’Ivoire des services réseaux de la multinationale basée au Nigéria. Ce projet prévu pour juin 2018 s’élève à un coût de 10 milliards de FCFA, soit 20 millions de dollars.

A travers cet investissement, MainOne entend étendre ses services à la Côte d’Ivoire qui à ce jour compte au nombre de ses infrastructures de télécommunication trois câbles de connectivité virtuelle.

L’arrivée de cet opérateur sur le marché numérique ivoirien vient accroître la concurrence dans ce secteur en croissance, et favoriser sans doute une baisse du coût des services de connectivité virtuelle. C’est également une opportunité de plus pour l’opérateur nigérian de contribuer à la compétitivité des entreprises de l’écosystème des affaires en Côte d’Ivoire.

Funke Opeke, Directeur général de MainOne, s’est réjoui de l’opportunité offerte par le gouvernement ivoirien. « Le dynamisme de l’économie nationale et le développement accéléré de l’économie numérique en Côte d’Ivoire ainsi que ses dirigeants régionaux en font une plaque tournante naturelle pour la région ouest-africaine et ont guidé la décision de MainOne d’investir en Côte d’Ivoire » a-t-il souligné.

 

 

Luc KOUADE

Comments

comments