L’IFDD forme des cadres francophones à la régulation et à la tarification dans l’industrie de l’électricité

Publié le 15/05/2018 à 15:25

Depuis ce lundi 14 mai 2018, un séminaire de formation de cadres francophones sur la régulation et la tarification de l’industrie de l’électricité se tient à Abidjan. Organisé à l’initiative de l’Institut de la francophonie pour le développement durable (IFDD), cette session de formation annuelle est à sa cinquième édition. Elle prendra fin le 18 mai 2018.

ADN-Formation de cadres par l'IFDD

Photo: AIP

A l’initiative de l’Institut de la francophonie pour le développement durable (IFDD), se tient depuis le lundi 14 mai 2018, un séminaire de cinq jours, sur la régulation et la tarification dans l’industrie de l’électricité. C’est un séminaire qui rassemble autour de la thématique citée, des cadres francophones africains du milieu de l’énergie.

Ce programme de formation annuelle intègre la stratégie de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) visant « l’intégration des objectifs du développement durable (ODD) dans les politiques et stratégies régionales, nationales et locales » 

A l’ouverture de cette cinquième session, lundi 14 mai 2018, à la Maison de l’entreprise au plateau, le directeur général de l’Autorité nationale de régulation du secteur de l’électricité (ANARE), Hippolyte Ebagnitchie a souligné la nécessité de cette formation au renforcement des capacités des participants venus d’Afrique francophone.

Jacques Chevalier, directeur de cabinet au ministère ivoirien du pétrole, de l’énergie et du développement des énergies renouvelables, a pour sa part préconisé des solutions aux besoins des populations africaines en énergie à travers des reformes adaptées et équilibrées.

Pour lui, « la tarification est un sujet extrêmement sensible qui mérite d’être confié à des cadres bien formés et rompus à la tâche ».

N’Gandja SILUE

Comments

comments