Le gouvernement ivoirien s’engage à punir les attaques contre les symboles de l’Etat

Publié le 13/04/2018 à 09:30

Ce Jeudi 12 avril 2018, à la fondation Félix Houphouet Boigny de Yamoussoukro, le président ivoirien a orchestré une rencontre avec l’ensemble du corps préfectoral. Au menu des échanges, les récentes exactions menées par des populations à l’endroit de symboles étatiques.

ADN-Alassane-Ouattara

Alassane Ouattara, Président de Côte d’Ivoire

Ces derniers mois en Côte d’Ivoire, une vague d’incivisme s’est emparée de certaines populations mécontentes des services publics. A l’origine des échauffourées, l’inaction des services de sécurité notamment la police nationale, dénoncée par les populations en proie à une psychose d’enlèvements et d’assassinats d’enfants. Egalement des mésententes survenues entre agents des forces de l’ordre et certaines populations, qui ont très vite virées au désastre.

A chaque nouvelle crise, des bâtiments publics, des biens d’établissements publics et des représentants de l’Etat ont payé le prix du soulevement des populations.

Lire aussi: Des échauffourées à M’bahiakro après la mort d’une lycéenne  

A l’issue donc de sa rencontre avec le corps préfectoral ivoirien, le chef de l’état, Alassane Ouattara a témoigné son mécontentement des actes répétés, d’incivisme « Je suis entièrement d’accord avec vous, car ce qui est arrivé est intolérable, inacceptable et nous ne saurons tolérer que les symboles de l’Etat soient attaqués chaque fois qu’une crise locale survient »

Par ailleurs, il s’est accordé avec les représentants locaux de l’état que sont les préfets sur l’urgence de pallier d’éventuels actes d’incivisme et punir les auteurs de troubles et d’attaques contre les symboles de l’état. Là dessus, Alassane Ouattara a été ferme « Seule la sanction permettra de mettre de l’ordre et d’arrêter ce genre de comportement. »

 

Luc KOUADE

Comments

comments