Législatives au Sénégal : Abdoulaye Wade signe son retour

Publié le 31/05/2017 à 12:29

La coalition de l’opposition au Sénégal n’a pas réussi à désigner une tête pour conduire leur liste nationale commune. Elle ira donc en rang dispersé aux législatives du 30 juillet 2017. Le Parti Démocratique Sénégalais (PDS) sera conduit par l’ex-président Abdoulaye Wade et le Parti Socialiste (PS) par Khalifa Sall, le maire de Dakar.

crédit photo : la Teranga info

Le dépôt des candidatures a été clos le 30 mai. Les rivalités internes ont eu raison de la coalition Manko Taxawu Sénégal qui regroupait les principaux challengers de Macky Sall. En effet, la coalition présidentielle Benno Bokk Yakaar (BBY) a l’ambition de confirmer sa majorité à l’Assemblée nationale.

Wade actuellement en France rentrera bientôt au Sénégal pour la campagne électorale. Il a soufflé sa 91e bougie le lundi 29 Mai. Khalifa Sall quant à lui est en prison depuis début mars pour une affaire de détournement de deniers publics dans sa commune.

Chaque camp bénéficie du soutien d’autres partis de l’opposition. Mamadou Diop Decroix (And-Jëf/PADS), Mamadou Lamine Diallo (Tekki), ou encore Pape Diop (Bokk Gis Gis) figurent aux côtés de l’ancien président Wade. Malick Gakou (Grand parti) et d’Idrissa Seck (Rewmi) sont les alliés de Khalifa Sall.

Coulibaly Sadjo avec Jeune Afrique

Comments

comments