Le rôle des États dans le développement des entreprises au cœur des discussions du Forum de l’entrepreneuriat TEF 2018

Publié le 29/10/2018 à 10:26

Le 4è forum de l’entrepreneuriat de la Fondation Tony Elumelu (TEF Forum) s’est tenu à Lagos, au Nigeria, ce 25 octobre 2018. Comme prévu, la rencontre a tenu ses promesses, avec la participation de 5000 entrepreneurs, investisseurs et décideurs politiques.

En 4 années d’existence, le Forum de l’entrepreneuriat de la fondation Elumelu annonce déjà des chiffres records. Au plus grand rassemblement d’entrepreneurs du continent, étaient présents 1250 jeunes entrepreneurs ayant bénéficié pendant neuf mois d’une formation, d’un mentorat et d’un financement.

Cette cohorte venue de toute l’Afrique constitue ainsi le groupe des lauréats du TEF Forum 2018. Ils portent à 4470, le nombre de bénéficiaires du TEF Forum depuis 2015. Ils pourraient être considérés comme les plus « chanceux », ou encore les plus prometteurs, car ayant été sélectionnés parmi plus de 150 000 candidats.

Compétition de pitching

Une entrepreneure malgache lors du concours de pitching

Au cours du forum, une équipe de 5 jeunes entrepreneurs a fait face à un jury pour parler de projets innovants dans différents domaines. Des innovations dans le domaine du recyclage au sac pour écolier muni de capteur solaire, en passant par le bras artificiel, sont entre autres idées qui ont été appréciées et critiquées par le jury.

Le concours a été remporté par la Nigériane Mahassin Quadir avec son projet qui permet aux 45 millions de petites entreprises présentes au Nigéria d’avoir facilement accès à des financements.

Développer le secteur privé avec l’aide du public

Il est ressorti des échanges que le secteur privé est plus pourvoyeur d’emplois que le public. Dans le même temps il est affirmé que le premier a besoin du deuxième pour mieux se développer. D’où l’idée de faire participer au 4è TEF Forum, des dirigeants politiques dont les présidents Ghanéen, Nana Akufo-Addo et Kenyan, Uhuru Kenyatta, pour des échanges directs avec les entrepreneurs.

Modérée par Tony Elumelu, cette partie du forum a permis au président Ghanéen d’évoquer ce qui est fait dans son pays pour le développement de l’entrepreneuriat. Il a, à cet effet, affirmé qu’il faut aussi un changement de mentalité. Pour lui, les africains sont moins enclins à entreprendre. « Selon un sondage que nous avons commandé, seulement 2% des élèves au Ghana veulent devenir des entrepreneurs », a-t-il déclaré. Comparant ce taux à celui des États-Unis où il est de 70%, il a affirmé que des politiques sectorielles sont mises en place au Ghana pour amener les jeunes à entreprendre.

Tony Elumelu modérant les échanges entre le public et le président Ghanéen

La conviction d’agir dans le bon sens

Si un tel rendez-vous connait un grand engouement, seulement quatre ans après sa naissance, c’est bien parce que l’initiateur, comme ceux qui y participent, est convaincu que « l’entrepreneuriat est le catalyseur du développement économique de notre continent ». Tony Elumelu a ainsi affirmé qu’« au 21è siècle, personne d’autre ne doit développer notre continent à notre place. »

C’est donc dans cette optique qu’il a initié ce forum pour, selon lui, « démocratiser les chances de réussite ». Il faut rappeler que, depuis sa création, la Fondation Tony Elumelu a doté les entrepreneurs africains d’un capital de démarrage non remboursable de 5 000 dollars US, d’un programme de formation personnalisé et spécialement adapté à l’environnement africain, et de l’accès à un pool de mentors dédiés qui contribue de manière significative à la croissance économique, à la création d’emplois et à la production de revenus.

Les entrepreneurs africains désormais interconnectés

L’un des moments les plus importants de ce forum a été le lancement de la plus grande plate-forme d’interconnexion des entrepreneurs africains à travers le monde, TEFConnect. « Avec TEFConnect, nous avons créé un outil qui fournit une plateforme numérique pour héberger des idées, défendre le succès et démontrer la capacité des Africains à utiliser les technologies les plus avancées pour prendre en charge leur destin économique », a déclaré Tony Elumelu. Un nouveau pas de franchi dans la dynamisation du secteur entrepreneurial en Afrique.

Lancement de la plate-forme TEFConnect

Cheick Omar

Comments

comments