La viande de porc interdite en Côte d’Ivoire

Publié le 19/10/2017 à 12:18

Les amateurs de viande de porc devront s’en passer. Le gouvernement ivoirien vient d’interdire « la consommation et la commercialisation dans tout le pays ». Une décision annoncée ce mercredi 18 octobre 2017 par un communiqué du ministère en charge des Ressources animales et halieutiques.
Cette décision fait suite au constat de plusieurs mortalités de porcs dans le département de Ferkessédougou (nord) depuis le mois de septembre 2017.

« La peste porcine africaine, un virus identifié sur le continent, a été confirmée à la suite d’examens réalisés par le Laboratoire national d’appui au développement agricole (LANADA) sur les porcs résiduels », souligne le communiqué.

Les enquêtes indiquent que « la mortalité est souvent proche de 100 % et concerne les porcs de tous les âges », souligne le texte qui relève que ce virus affecte le capital animal des éleveurs.
Pour circonscrire la zone affectée et contenir le virus, le gouvernement ivoirien interdit également « les mouvements des porcs et des sous-produits dérivés des localités touchées par la peste porcine ».

Le ministère des Ressources animales préconise « la désinfection des porcheries, du matériel d’élevage et des lieux contaminés, ainsi que la réactivation des organisations de défense sanitaire d’élevage de porcs sur toute l’étendue du territoire national ».

Une veille sanitaire est instaurée dans tout le pays « y compris les régions non touchées pour éviter la propagation du virus ». « Des postes de contrôle ont été aussi établis pour éradiquer cette peste porcine », rassure le communiqué.
Philomène Tourey.

Comments

comments