Koumassi: des élèves attaquent l’hôpital général suite au décès d’une enseignante

Publié le 16/05/2018 à 11:01

Dans l’après-midi du mardi 15 Mai 2018, l’hôpital général de Koumassi, dans le district d’Abidjan, a été pris d’assaut par des élèves du collège Néophyte  situé dans la commune du même nom. Comme motif évoqué, la négligence du personnel soignant de l’hôpital aurait causé le décès d’une enseignante de l’établissement.

ADN-Elèves en grèves

Photo d’illustration

Mardi 15 mai 2018, la nommée Kouadio Thérèse, enseignante de mathématiques au collège Néophyte de Koumassi s’est écroulée en classe, suite à un malaise.

A croire les élèves du Collège Néophyte qui ont transportés leur professeur à l’hôpital général de Koumassi, le personnel soignant aurait usé de négligence au regard de l’urgence que présageait le cas de Kouadio Thérèse. Ce qui valu à la patiente de succomber à son malaise.

Informés du décès de leur enseignante, les élèves du collège Néophyte ont manifestés leur mécontentement sur la base de la négligence du personnel de l’hôpital.  Manifestation qui les a poussé à prendre d’assaut ledit établissement dans le but d’en découdre avec ce qu’ils accusent d’être les bourreaux de leur enseignante.

Avisé dans l’urgence, les forces de l’ordre sont parvenues à rétablir le calme et rappeler à l’ordre les manifestants. Le pire a été évité de justesse, acquiesce une source policière.

Par ailleurs, Zoh Diabaté, premier responsable de l’hôpital général de Koumassi a confié à la presse que la patiente aurait succombé à son malaise avant même qu’elle ne soit admise à l’hôpital de Koumassi, pour les soins.

Abordant le sujet de l’émeute survenue plus tard, un enseignant du collège Néophyte aurait alerter les élèves d’après le directeur de l’hôpital. Son mot d’ordre, « venez  a l’hopital de Koumassi, l’hôpital vient de tuer votre professeur » a-t-il signifié.

Il a finalement exhorté les populations à faire confiance à l’hôpital de Koumassi, en leur rappelant de presser les pas quand surviennent les cas d’urgence.

Ange TIEFFI

Comments

comments