Kenya : 5000 médecins du secteur public en grève depuis un mois

Publié le 25/01/2017 à 18:42

C’est l’une des plus longues grèves dans le domaine médical au Kenya. Elle dure depuis le 5 décembre 2016 et elle concerne 5000 médecins du secteur public. Ils réclament une augmentation de salaire, telle que prévue dans un accord signé trois ans plutôt. Mais aussi, l’ouverture de négociations quant à l’amélioration de leur condition de travail. Explication

L’accord de négociation collective signé en 2013 a prévu une multiplication de leur salaire par trois. Il a aussi prévu que le salaire de base passerait de 346 dollars (323 euros) à 1 038 dollars par mois. Celui des médecins les mieux payés devait passer de 1 400 à 4 300 dollars, hors primes.

Cet accord a affirmé aussi la nécessité de mieux équiper les hôpitaux, mieux financer la recherche et mieux garantir la sécurité des médecins au travail. Il limitait également le temps de travail à 40 heures par semaine.

Plusieurs médecins ont décidé de quitter le secteur public pour l’exil, à cause des conditions de travail difficile et le maigre salaire.

Le Gouvernement kényan de son côté, affirme que cet accord « n’a pas été validé par l’Etat ».

Stéphanie Kouassi avec Jeune Afrique

Comments

comments