Hubert Oulaye devant la Cour d’assises d’Abidjan

Publié le 19/12/2017 à 17:15

Dans l’affaire des sept soldats de l’ONU morts en Côte d’Ivoire en 2012, Hubert Oulaye, ex-Ministre sous Laurent Gbagbo comparait depuis ce lundi 18 devant la Cour d’assises d’Abidjan.

Crédit : Abidjan.net

Cette première journée d’audience a été consacrée à Maurice Djiré, co-accusé dans cette affaire. Ce dernier n’était pas assisté par un avocat, chose obligatoire dans un procès pareil. Il a affirmé lors du procès avoir été torturé par la police pendant les interrogatoires. Selon la défense, il était en prison le jour même de l’attaque.

Dans une déclaration faite à l’Agence France Presse (AFP), Maître Toussaint Dako, un des avocats d’Hubert Oulaye, a qualifié ce procès de « procès politique » et dénoncé « un dossier vide ».

C’est dans une ambiance tendue que les protagonistes se sont quittés pour se retrouver ce mardi.

Pour rappel, sept casques bleus nigériens de l’Opération de l’ONU en Côte d’Ivoire (Onuci) et huit civils avaient été tués dans une attaque en juin 2012, lors d’une mission dans la région de Guiglo à l’Ouest de la Côte d’Ivoire.

Hubert Oulaye, ministre et porte-parole du gouvernement de Laurent Gbagbo dans les années 2000, originaire de cette région est accusé d’avoir financé l’achat d’armes à hauteur de deux millions pour orchestrer ces attaques. Il a déjà été en détention préventive de mai 2015 à juin 2017.

Sandrine Kouadjo

Comments

comments