Guinée/manifestations : Atteint de 3 balles, un adolescent décède à l’hôpital

Publié le 21/02/2017 à 17:38

Dans l’après midi, ce 21 février, un adolescent a succombé à ses blessures à l’hôpital mère-enfants dans le quartier résidentiel de Kipé. L’oncle de la victime accuse la police d’avoir ouvert le feu sur les manifestants, touchant mortellement le jeune homme.

Le corps de Amadou Mouctar Diallo

Amadou Mouctar Diallo, âgé de 17 ans, originaire de Kankan Labé a reçu trois balles au niveau de la poitrine. Selon son oncle, la police aurait eu recours à leurs armes à feu. Au total, trois jeunes ont reçus des balles des forces de l’ordre. L’un d’eux n’a pas survécu, un autre se trouve dans un état critique. Ce dernier vient d’être envoyé d’urgence à l’hôpital de Kipé. Le troisième légèrement blessé reçoit des soins à la clinique mère-enfant actuellement.

Abdoulaye Sow correspond à Conakry

Comments

comments