Grogne des fonctionnaires ivoiriens : les négociations se poursuivent

Publié le 08/05/2017 à 16:56

La Plateforme Nationale Des Organisations Professionnelles Du Secteur Publique a démenti ce lundi 8 mai, dans un communiqué, avoir lancé un mot d’ordre de grève. Ce en réponse, aux informations parues dans la presse.

Zadi Gangna, président de la Plateforme des syndicats de fonctionnaires

Dans un communiqué, publié sur les réseaux  sociaux, le lundi 8 mai 2017, la Plateforme des syndicats des fonctionnaires a démenti avoir lancé un  nouveau mouvement de grève. Elle a «  réaffirmé son engagement de façon responsable dans le processus de négociation ouvert par le Premier Ministre sur la question du stock des arriérés ».

Zadi Gnagna, président de la plateforme, joint par nos confrères de PolitikAfrique.info,  est formel : « Nous ne sommes pas en grève, nous sommes en négociation ». «  Le Président de la République  a donné instruction au Premier Ministre  pour ouvrir les débats sur la question du stock des arriérés, c’est important pour nous. Depuis le jeudi (4 mai, ndlr), nous avons démarré ces discussions. Elles vont  se poursuivre cette semaine. Notre espoir, aboutir à un accord le plus rapidement possible, puis à la trêve que le gouvernement appelle de tous ses vœux.  C’est ce qu’il faut retenir », a-t-il précisé.

Pour rappel, le stock des arriérés dû aux fonctionnaires d’une valeur de 249,6 milliards est le dernier point de revendication resté en suspens après les négociations de la grève des fonctionnaires en Janvier 2017.

La prochaine Assemblée générale extraordinaire est prévue pour la première semaine du mois de juin 2017.

 

Viviane YOBOUE

Comments

comments