Gabon : Les élèves réclament la reprise des cours, la police riposte

Publié le 20/02/2017 à 13:19

C’est à coup de matraques et de gaz lacrymogène que la police gabonaise a dispersé une manifestation d’élèves à Port-Gentil, ce lundi 20 février. Les écoliers revendiquent la reprise des cours, suspendus pour plusieurs raisons.

Avant la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2017), les professeurs étaient entrés en grève. Durant la CAN les cours ont été suspendus « pour permettre aux populations de suivre les matches ». Des semaines après la compétition, les élèves n’ont toujours pas repris le chemin de l’école. « Nous voulons aller à l’école », a déclaré un élève au cours d’une manifestation à Port-Gentil, la capitale économique. Plusieurs élèves ont investi les rues afin de protester contre cet arrêt indéterminé de cours.

Le mouvement se généralise et touche d’autres villes en plus de Port-Gentil. Lambaréné et Libreville sont désormais touchées par ces violentes manifestations.


Albert Okulu, correspondant à Libreville.

Comments

comments