Gabon : après plusieurs mois, Jean Ping reprend du service

Publié le 16/04/2017 à 13:13

L’adversaire d’Ali Bongo, après avoir boycotté le dialogue politique, a tenu un grand rassemblement samedi 15 avril à Libreville. Candidat malheureux à la présidentielle, il continue de se proclamer président.

crédit photo : Jeune Afrique

Jean Ping est persuadé que le président Gabonais a fraudé et finira par lui céder le pouvoir. Devant les milliers de partisans venus au rassemblement, il s’est montré serein et résolu. « Il est vrai qu’Ali (Bongo) s’accroche à son coup d’Etat militaro-électoral. Ca ne marchera plus » a t-il martelé. Avec tous les manifestants, ils ont observé une minute de silence pour les victimes des violences post-électorales.

Plusieurs membres de la Coalition pour la nouvelle République (CNR), qui soutenait Jean Ping, participent au dialogue politique organisé par Ali Bongo qui se poursuivra jusqu’au 10 mai.

Pilier du régime du défunt Omar Bongo Ondimba, père de l’actuel chef de l’Etat, Jean Ping a été crédité par la Cour constitutionnelle de 47,24% des voix, contre 50,66% pour Ali Bongo après les élections du 27 août 2016.

Vanessa ALABI

Comments

comments