Football : Alain Giresse s’accroche aux Aigles du Mali

Publié le 19/04/2017 à 19:40

Dans une interview accordée à la chaine guinéenne Espace TV, Alain Giresse a réitéré son intention de demeurer à la tête de l’équipe nationale de football du Mali. Son contrat court jusqu’en novembre 2019.

©Photo : Africa Top Sport

Alain Giresse estime que « la démission n’est pas la solution miracle ». « La relation professionnelle qui existait avant, pendant la CAN et qui existe aujourd’hui entre les joueurs et le coach que je suis sont sans nuage. Elles sont directes, franches, etc. Il n’y a pas de problème », a souligné le sélectionneur du Mali.

Malgré les appels à la démission lancés par Boubacar Diarra, président de la fédération malienne de football(Fémafoot), Giresse affirme qu’à ce jour, rien ne lui a été signifié « d’une façon officielle ». « Je suis le sportif. Ma préoccupation est de préparer le futur sportif de l’équipe nationale puisque j’ai un contrat qui court jusqu’au mois de novembre. J’espère que les choses vont évoluer normalement et que tout rentrera dans l’ordre », déclare le coach français.

Dans cet entretien, Giresse évoque aussi la brouille entre la Fémafoot et le ministère des sports, qui a entrainé la suspension du Mali de toutes les compétitions par la FIFA. Conséquence de cette situation, selon lui, « l’aspect sportif est en attente. Ma fonction a aujourd’hui un volet supplémentaire : c’est tenir compte de cette situation vis-à-vis des potentiels joueurs dans les perspectives à venir. Bien sûr que les joueurs se posent des questions. C’est perturbant pour eux et les supporters, il faut les rassurer », explique-t-il, tout en souhaitant voir « la situation se clarifier et les choses reprendre leur cours normal ».

Viviane YOBOUE avec Espace TV

Comments

comments