D’Abidjan à Korhogo, le Femua 11 en bref

Publié le 23/04/2018 à 17:00

La onzième édition du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (FEMUA), ouverte le 17 avril 2018, a refermé ses portes ce 22 avril 2018 à Korhogo dans le nord de la Côte d’Ivoire. Cette année comme à son habitude, Le festival a drainé du monde et vu la participation d’artistes ivoiriens et étrangers.

ADN- Magic-System-femua11

Lokoua Kanza en prestation au Femua 11, Crédit: Abidjan.net

Cette année, les festivités du FEMUA 11 ont quitté leur traditionnel cadre du quartier d’Anoumabo dans la commune de Marcory en Abidjan. C’est donc l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS), sis dans la même commune qui a reçu les festivités. Comme thème cette année, les organisateurs ont retenu: «jeunesse Africaine et Immigration Clandestine ».

La cérémonie d’ouverture de ce onzième festival de musique, tenue le 17 avril 2018, s’est déroulée en présence du Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, parrain du FEMUA 11.

En tant que parrain de cette onzième édition, le premier ministre ivoirien a salué le choix de ce thème, qui par ailleurs, a meublé les cinquièmes assises de l’union européenne, a-t-il rappelé.

Pendant six jours, les artistes invités ont offert aux publics abidjanais et korhogolais,  un spectacle inédit. Comme annoncé, le français Soprano et la nigérianne Yemi Aladé ont brillé de leur présence lors des festivités.

La place de l’indépendance de Korhogo, dans le nord de la Côte d’Ivoire, a abrité la seconde phase des festivités de ce Femua 11. La prestation artistique du groupe Magic Système, organisateur du festival a clôturé cette onzième édition au grand plaisir des festivaliers venus de plusieurs horizons.

 

N’Gandja SILUE

Comments

comments