Discop 2017 : Abidjan capitale de l’audiovisuel

Publié le 05/06/2017 à 19:28

72 heures. C’est le temps qu’a duré cette rencontre entre les acteurs de l’audiovisuel africain. Des masters class, des conférences de presse, des projections de films. Le menu était garni au Sofitel l’hôtel ivoire pour cette 3e édition du Discop. C’était du 31 mai au 1er juin 2017. Compte rendu.

Les masterclasses

Ce grand évènement a vu la présence de plusieurs autorités ivoiriennes telles que le ministre de la communication, de l’économie numérique et de la poste Bruno Koné, ainsi que le directeur général de la télévision ivoirienne, Ahmadou Bakayoko.

Autour d’une table ronde proposée par le ministère en charge de la communication, plusieurs experts ont tenté d’apporter des réponses à la question : « comment le numérique peut-il accéléré le développement de l’audiovisuel africain » ? .

Pour Bernard Ariaz PDG de Côte Ouest (entreprise de distribution), « les Africains manquent certes de beaucoup de choses, mais ont du talent ». Et tant que le talent est là, « ils sont à même de produire de contenus à des fins commerciales ».

Fabrice Sawegnon, patron de l’agence de communication « Vodoo group » a encouragé la jeunesse à ne pas attendre des chaînes de télévision pour vendre leurs contenus. Il a demandé aux Ivoiriens de s’approprier l’audiovisuel ivoirien.

Le directeur de la télévision ivoirienne (RTI) Ahmadou Bakayoko a, quant à lui, salué les efforts que son entreprise déploie pour se mettre au parfum du numérique. « Depuis plus de trois ans, nous avons renforcé les programmes avec des contenus ivoiriens du lundi au vendredi, nous avons accompagné plus d’une dizaine de structures de production. En quatre années, les productions de la RTI sont diffusées dans 80 pays », a-t-il révélé.

Projections de films

À côté, des mastersclass, les projections de films par Côte ouest et (la chaîne cryptée) Canal+ étaient aussi au rendez-vous. Les séries télévisées comme Aphasie de Hyacinthe Hounsou et Oasis de Angela Abereburu et Jean-Luc Rabatel ont été mis à l’honneur par Canal+. Lors des screeming, les participants ont eu droit aux premiers épisodes des différentes séries qui sortiront bientôt sur le bouquet canal + et la chaine A+

Chica Ehoueu, envoyée spéciale.

Comments

comments