Délestage : La capitale Nigériane bientôt dans l’obscurité

Publié le 24/05/2017 à 13:30

Eko Electricity Distribution Company (EKDC) a annoncé l’interruption de la fourniture d’électricité, dans plusieurs zones de l’Etat de Lagos, du mercredi 24 au dimanche 28 mai. Eko Electricity, rassure ses clients que la situation sera rétablie, aussitôt les réparations achevées.

crédit photo : RFI

« Cette mesure touchera principalement Ikoyi, l’île Victoria ainsi que d’autres parties de l’île de Lagos. » a déclaré Godwin Idemudia, le porte-parole d’EKDC. « Ces interruptions sont nécessaires. Elles permettront à l’équipe de maintenance dépêchée par la Transmission Company of Nigeria (TCN) de résoudre les problèmes techniques et de maintenance ayant cours à la station de transmission d’Alagbon (Lagos, Nigeria. Ndlr). » a expliqué M. Idemudia. (EKDC), la société en charge de la fourniture électrique dans l’état de Lagos.

Environ 60% de la population Nigériane est privée d’électricité et l’approvisionnement électrique est irrégulier et instable. Les coupures quotidiennes à Lagos et Abuja sont d’une durée moyenne de 6 à 8 heures. Ces délestages récurrents obligent une large partie de la population et la quasi-totalité des entreprises à se doter de groupes électrogènes. Entamé en 2010, le processus de privatisation n’a pas encore permis d’améliorer la situation.

L’état de Lagos compte plus de 20 millions d’habitants. Véritable centre commercial, financier et industriel du Nigeria, elle accueille plus de 2 000 industries manufacturières et 200 institutions financières (banques, compagnies d’assurance, etc.) ainsi que la bourse nigériane.

Viviane YOBOUE avec Agence Ecofin

Comments

comments