Déforestation : la Côte d’Ivoire fait le choix de l’initiative cacao-forêt

Publié le 19/01/2018 à 16:57

Ce jeudi 18 Janvier 2018, s’est tenu en Abidjan, le lancement des activités de l’initiative Cacao-forêts initié par le gouvernement ivoirien, le secrétariat permanent REDD+ et plusieurs experts des domaines de l’agriculture et du développement durable.

ADN- Forêt Côte d'Ivoire

Forêt ivoirienne, Crédit REDD+ Côte d’Ivoire

A l’image de plusieurs pays situés dans la zone intertropicale, la Côte d’Ivoire est menacée depuis plusieurs décennies par la disparition à grande échelle de sa couverture forestière. De 16 millions d’hectares dénombrés dans les années soixante, la forêt ivoirienne s’est amoindrie à un rythme accéléré de plus de 100 000 hectares par an.

C’est d’ailleurs cette inquiétude que les parties rassemblées à cette cérémonie ont mis au centre des intérêts dès l’ouverture des travaux. Le ministre des eaux et forêt, Alain Donwahi, a souligné son plan d’action pour la gestion durable des secteurs de l’agriculture et de la pêche en Côte d’Ivoire.

Faisant un tour d’horizon des initiatives gouvernementales en matière de développement durable, Alain Donwahi a rappelé le plan d’action « cacao, ami de la forêt » développé de connivence entre le Conseil café-cacao et  le Secrétariat permanent REDD+ dès 2015, et présenté à la conférence des parties (COP 21) à Paris.

Cette session de travail, ouverte à l’initiative du ministère des Eaux et Forêts et  de celui de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable, s’est voulu un cadre de réflexion en vue d’élaborer des actions concrètes destinées à la préservation de l’écosystème forestier ivoirien, et partant du climat dans la zone intertropicale.

La ministre Anne Désirée Ouloto, en charge du ministère de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable a rappelé : « La question qui nous réunit ce jour est d’une importance capitale, il s’agit de contribuer à marquer le découplage entre la cacao culture et la déforestation à travers l’initiative cacao et forêts. Il apparaît donc clairement que l’Initiative Cacao-Forêt est une mise en œuvre concrète de l’Agriculture-zéro déforestation, laquelle constitue elle-même l’option stratégique centrale de la Stratégie Nationale REDD+ adoptée par le Gouvernement le 03 novembre 2017 ».

Toutes les parties signataires de cette conférence ont consenti ce jeudi, à la mise en place d’ici mars 2018, d’une feuille de route pour l’exécution des engagements pris.

Luc Kouade

Comments

comments