Côte d’Ivoire : la dépigmentation dans la peau

Publié le 22/03/2017 à 11:20

Malgré les campagnes de sensibilisation et les nombreux témoignages de victimes, la dépigmentation de la peau se repend de plus en plus en Afrique. En Côte d’Ivoire, ce phénomène appelé « tchatcho » n’a pu être vaincu, malgré les mesures du gouvernement, qui a interdit l’utilisation des produits éclaircissants. Laura Mel dans son haut parleur a essayé de comprendre les motivations des adeptes de cette pratique.  

Se nettoyer le teint, plaire à son homme, ressembler à une blanche… les raisons ne manquent pas pour se mettre des produits (bien souvent toxiques) sur le corps. Pourtant, on peut trouver des raisons ailleurs. Quelles sont-elles ? Et d’ailleurs, qu’en pensent les hommes, partenaires ou proches de ces femmes. Certains d’entre eux ont même commencé à se « frotter » ? Quelles en sont les conséquences ? Enquête expresse à Abidjan.

Laura Mel dans son Haut Parleur.

Comments

comments