Cote d’Ivoire : des tirs signalés à Adiaké

Publié le 07/02/2017 à 17:41

Des tirs ont été signalés ce mardi 7 février 2017 dans la base des forces spéciales à Adiaké (sud-est). Cette unité d’élite de l’armée ivoirienne réclame le paiement d’une prime de 12 millions. Elle exige aussi le reversement des primes journalière et mensuelle de sécurisation des frontières.

crédit photo: Michèle Pépé

Ce matin, la ville d’Adiaké a été secouée par le mouvement d’humeur des forces spéciales. Ecoles et commerces sont restés fermés. Encagoulés et armés de lance-roquettes, les forces spéciales exigeaient de rencontrer le président Alassane Ouattara. Pour se faire entendre, ils ont bloqué l’entrée de la ville. Au quartier habitat, une jeune fille a été blessée par une balle perdue.

Les éléments des Forces spéciales de la Base Lagunaire Maritime d’Adiaké sont sous le commandement du Général Lassina Doumbia. Ils lui reprochent d’avoir détourné leur prime journalière de sécurisation des frontières.

Selon leurs dires, le Général leur versait 1000f cfa au lieu 8000f par personne et par jour. Et la rétribution mensuelle des soldats était fixée à 250 000 F alors qu’ils ne recevaient que 50 000 F.

Stéphanie Kouassi

Comments

comments