Côte d’Ivoire : 18 jeunes ivoiriens participeront au Mandela Washington Fellows 2017

Publié le 15/06/2017 à 22:15

18 jeunes leaders ivoiriens ont été sélectionnés dans le cadre du programme Mandela Washington Fellowship (MWF) 2017.  Ils devraient quitter la Côte d’Ivoire ce jeudi 15 juin 201 pour 6 semaines de formation aux Etats-Unis. L’information a été donnée dans un communiqué par l’ambassade des Etats Unis à Abidjan.

« On the road again for a six weeks training in Usa for the Mandela Washington Fellowship 2017 », écrit la blogueuse Yehni Djidji, sur son compte Facebook. Traduction : « je suis en route pour 6 semaines de formation aux USA pour le programme Mandela Washington Fellowship (MWF) 2017 ».

Comme elle, ils 10 jeunes hommes et 8 jeunes femmes, âgés de 25 à 35 ans, qui représenteront les meilleurs de la jeunesse ivoirienne. Ces jeunes ont été sélectionnés par l’Ambassade des Etats Unis dans un pool de plus de 600 postulants, en raison de leurs initiatives, leur leadership et leur désir de servir dès leur retour en Côte d’Ivoire.

Les «  fellows » se joindront à près de mille jeunes leaders issus d’autres pays africains pour participer à des formations et des séances d’échanges dans plusieurs universités et institutions académiques aux Etats-Unis. Les jeunes leaders africains  profiteront également de leur séjour américain pour créer des réseaux qui seront à la pointe du changement et de l’innovation dans leurs domaines respectifs

« Le gouvernement américain entendait faire des jeunes leaders africains de véritables fer de lance du développement réel et durable du continent dans le domaine économique, social et dans le cadre du renforcement des institutions démocratiques», a déclaré Andrew Haviland, le Chargé d’Affaires de l’ambassade, qui  les a reçus  avant leur départ pour les Etats-Unis.

Selon le communiqué de la représentation américaine à Abidjan, le « Mandela Washington Fellowship » est une réponse à la forte demande des jeunes leaders africains soucieux d’acquérir des compétences aussi bien dans le secteur public que dans le monde des affaires.  Il permet également de renforcer les partenariats et les relations entre les Etats-Unis et l’Afrique.

Lancé en 2010, sous l’administration Obama, le programme Young African Leaders Initiative (YALI) marque l’engagement des Etats-Unis à investir dans une nouvelle génération de jeunes leaders africains. Ce,  à travers plusieurs initiatives comme le YALI Network et les « Regional Learning Centers » basés en Afrique.

Viviane YOBOUE

Comments

comments