Burkina Faso : Isaac Zida accusé de tentative d’assassinat

Publié le 03/04/2017 à 15:38

Le sergent-chef Aly Sanou, a accusé l’ex-Premier ministre, Isaac Zida d’avoir voulu assassiner Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé. Ces accusations ont été faites devant le tribunal militaire de Ouagadougou Samedi 01 Avril. Aly Sanou est accusé de «complot militaire, désertion à l’étranger en temps de paix, détention illégale d’armes et de munitions, violences et voies de faits, sans ITT (Incapacité totale de travailler), vol aggravé».

crédit photo : africaguinee

Selon l’accusé, le général Zida leur aurait proposé d’éliminer Zida et Diendéré : « Il a dit que si on le fait, la population même va applaudir parce que les deux sont au pouvoir depuis au moins 27 ans », a déclaré le Sergent-chef. Isaac Zida était son supérieur au sein de l’ex Régiment de sécurité présidentielle (RSP). Selon M. Sanou, la hiérarchie militaire de l’époque était informée de ce projet. Des réunions auraient même eu lieu à ce sujet. « Mais malheureusement, aucune disposition n’a été prise pour protéger notre vie », a-t-il souligné. Ces événements seraient les raisons de sa désertion, intervenue après la dissolution du RSP, fin septembre 2015. Le sergent-chef Sanou Aly rejoint ensuite Abidjan, la capitale ivoirienne, où il séjournera plusieurs mois.

C’est de son exil ivoirien qu’il aurait été informé de la préparation d’un coup d’état et du projet d’assassinat de personnalités militaires et politiques par le général Zida. Sanou affirme avoir encouragé certains de ses camarades à regagner le pays pour, dit-il, « sauver  le Burkina en faisant échec à ce projet ».

Outre le sergent chef Sanou, 21 accusés dont un civil étaient à la barre ce samedi. La plupart des comparus ont nié en bloc, les charges retenues contre eux. Le procès se poursuit ce lundi 3 avril avec les auditions de témoins, puis les plaidoiries.

Viviane YOBOUE avec Apanews

Comments

comments